20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Sports-football : Le revers de la coupe du monde au football camerounais

La plus grande messe du football a le don de faire perdre au Cameroun ses meilleurs joueurs. Au lendemain de presque toutes les coupes du monde auxquelles le pays de Samuel Eto’o a participé, l’un des joueurs majeurs du Cameroun prenait ses distances avec la sélection, le dernier en date est sans doute la retraite internationale du portier de l’Inter de Milan André Onana après une rocambolesque histoire d’indiscipline. Avant lui, Lauren Etame Mayer, Joël Matip et bien d’autres.

Si le Cameroun a une bonne réputation en coupe du monde, il traîne également un lourd passif, la tanière qui doit être le lieu de préparation et de concentration pour des victoires sur le terrain est le plus souvent le lieu de toutes les disputes et des rivalités qui,  loin de la sérénité,  cause des revers de l’équipe sur le terrain.
Si en 2002, le Cameroun fait partie des grands favoris de la compétition avec une équipe de rêve qui régnait en maître sur la scène continentale avec un maître à jouer dans l’entre jeu Lauren Etame Mayer, il est Éliminé précocement de la compétition,
le joueur décide de claquer la porte de la sélection, à ce jour encore, on ne se sait réellement pas ce qui s’est passé en Asie pour causer le départ d’un tel joueur. En 2014, c’est l’emblématique défenseur de Liverpool qui jouait à cette période en Bundesliga de claquer la porte. Après l’aventure brésilienne, le Germano-camerounais s’est définitivement retiré de la sélection. Il a annoncé sobrement sa retraite internationale, sans aucun détail des raisons de son éloignement.
S’il ya un dont le  souvenir est encore présent et que les Camerounais veulent le revoir au sein des lions, c’est André Onana qui perdure cette triste coutume. De façon sobre, André Onana annonce sa retraite internationale après la participation du Cameroun à la coupe du monde Qatar 2022,
Comme un mauvais sort qui plane sur le Cameroun à chacune des compétitions mondiales, sans parler des bannis après chaque Coupe du monde sans réelle explication. En 2014, Loïc Feudjou et Allan Nyom notamment en ont fait les frais. En 2010, Rigobert SONG l’emblématique capitaine durant près de 10 ans, a indiqué sa retraite internationale au cœur des tensions les plus vives au sujet du brassard.  drôle d’histoire !!! Après l’Asie en  2002, Pierre Wome et Patrick MBOMA ont été bannis avant leur retour en grâce pour des faits de gestion du Mondial 2002. Sans parler de la mise à l’écart bien maquillée de William Andem au sortir de la Coupe du monde 98, pour une sombre affaire jamais élucidée.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes