25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

CAN 2021: la désillusion des lions battus par l’Egypte en demi-finale

Comme en 1972 le Cameroun est tombé au stade des demi-finales de sa CAN. Ce fut au bout du suspense que les lions se sont inclinés aux tirs au but 3 tirs au but à 1 après un score nul et vierge durant les 120 minutes.

 Un match aux allures de finale

S’ils étaient arrivés au stade d’Olembé en chantant et en dansant, les Camerounais de l’entraîneur Toni Conceiçao en sont repartis têtes basses, l’esprit tourmenté. « Quand tu es si proche de la finale, ça fait mal », a confié Eric Maxim Choupo-Moting, qui n’a pas été utilisé par le sélectionneur durant les 120 minutes de jeu précédant les tirs au but. au bout d’une première mi-temps maîtrisée par les lions face à une équipe d’Egypte qui leurs laissent le ballon. Vincent Aboubakar et Toko n’ont pas trouvé la solution pour percer le verrou de la défense égyptien. La seconde a commencé comme la première avec des actions sporadiques des lions qui se loupe devant les buts et manque cruellement de réalisme dans la surface de vérité. La séance de tirs au but etait une véritable descente aux enfers pour les lions qui ont manqué 3 des 4 tirs, seul le Capitaine Aboubakar a pu trouver le chemin des buts, Arold Moukoudi, Lea Siliki et Njie Clinton ont scellé la victoire des pharaons.

Une grosse désillusion au cour du sifflet final

« Ça fait très mal. C’est beaucoup de déception, de colère, de tristesse… C’est compliqué d’expliquer nos sentiments et les miens particulièrement », a confié Harold Moukoudi, le joueur de Saint-Etienne d’une voix éteinte. Lui et ses coéquipiers n’ont pas été en réussite, mais il assure que l’exercice des tirs au but avait pourtant été travaillé. « C’est comme jouer au casino », a déclaré André Onana, pour lequel il est « difficile de sortir de cette manière ». Si le portier camerounais a sauvé les siens durant la rencontre en allant tacler Mohamed Salah loin de sa ligne de but, il n’a en revanche rien pu faire contre les trois tirs égyptiens lors la fameuse séance d’après prolongation. « Les penaltys, c’est Dieu qui décide. Dieu était de leur côté », regrette-t-il. Dans les rues, c’est la dépendance totale, les supporters des lions se livrent à des commentaires des plus durs envers cette équipe en indexant pour la plupart le coach Antonio Conceicao, qui est pour eux le véritable responsable de cette défaite. Cyrile Tachula jeune supporter declare: “ c’est la catastrophe, c’est quel coach qui est incapable de voir la fatigue de ses joueurs, que fais Njie Clinton sur le terrain, le coach n’a pas de style, il n’a pas donné de fond de jeux à cette équipe.”

Leonelle en larme nous confie avec beaucoup de difficulté : “ c’est très triste, on dirait que les Dieu nous ont abandonnés avec tant de mort de morts à Olembé se faire éliminer de la sorte c’est cruel”.

En attendant la grande finale, le Cameroun jouera contre les Etalons du Burkina Faso pour le match de la troisième place.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes