21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Défense-Cameroun : Nouveau déploiement au sein des forces armées

Le président Paul Biya a procédé le 14 juillet 2022 à la signature de cinq (05) décrets visant un déploiement des hauts officiers des forces de défense Camerounaises. Parmi ces hommes qui ont affectés à de nouveaux postes, deux ont fait l’objet d’une attention particulière de votre journal.

Le général Bouba Dobekreo et le général de Brigade  Husseini Djibbo, nommés respectivement aux postes de Commandant de la 5e région militaire interarmées et commandant de la 5e région de gendarmerie avec pour poste de commandement Bamenda sont les plus en fut du fait de leur nouvelles missions en zone de crise.

Deux hommes aux parcours atypiques

Le général Bouba Dobekreo est un homme de terrain pur produit du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) dont il a été commandant en chef. Une fosse rumeur selon laquelle il avait été tué par les séparatistes du NOSO avait circulé. En effet, les « amba boys » avaient par le passé publié une photo d’un soldat tué dont ils avaient laissé entendre que c’était le célèbre général pourtant faux. C’est dont un champ de bataille dont il maitrise bien. Jusqu’à sa dernière nomination, le général Bouba Dobekreo était  la terreur de Boko Haram en qualité de Commandant du 1er secteur de la force multinationale mixte du Bassin du Lac Tchad. Son intrigue, la forte ressemblance avec l’artiste camerounais Petit Pays dont il est soupçonné être le géniteur selon une certaine opinion.

 

général Bouba Dobekreo

L’autre homme fort de cette nouvelle expédition est le général de Brigade Housseini Djibo. Ce soldat est un habitué des grandes missions. Le natif de Bonyo âgé de 64 ans, aujourd’hui Général de Brigade, est l’un des premiers instructeurs du Bataillon d’intervention rapide (B.I.R) à la création. Il a roulé sa bosse aux côtés du feu Général israélien Sirvan Avi, initiateur de cette unité d’élite de l’armée camerounaise. C’est donc un stratège du ministère de la défense, pétri d’expérience dans la formation et la gestion des troupes, qui revient  dans le NOSO. Sa hiérarchie, notamment le ministre délégué chargé de la défense, Joseph Beti Assomo et le secrétaire d’État en charge de la gendarmerie Yves Landry Galax Etoga savent pouvoir compter sur ses qualités pour rétablir l’ordre, la paix et la sécurité dans cette zone sous haute tension.

général de Brigade  Husseini Djibbo

Les deux hommes ont été installés au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre Délégué à la Présidence de la République, Joseph Beti Assomo.

Deux guerriers envoyés pour un retour définitif à la paix dans le NOSO

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que ces hommes redoutables de l’armée camerounaise envoyés dans cette zone en crise au moment où une nouvelle offensive est lancée contre les séparatistes viennent implémenter une stratégie visant à en découdre définitivement avec la menace ambazonienne.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes