20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Coupe du monde 2022 : l’Argentine et Leo Messi au firmament du football

L’albiceleste a remporté sa troisième étoile hier en battant la France de Kylian Mbappe au terme d’un match fou et surtout riche en rebondissement. C’est après la séance de tir au but que l’Argentine l’emporte sur la France au terme d’un score de parité 3 partout après le temps réglementaire et les prolongations. Messi soulève ainsi le seul trophée qui manquait à son immense palmarès, Mbappé quant à lui a encore prouvé au monde qu’il est un phénomène en terminant meilleur buteur avec 8 réalisations.

Être champion est le seul objectif pour l’Argentine.

Quelle finale ! Quel scénario et quelle apothéose ! L’Argentine fait un champion du monde incontestable. Elle a failli tout perdre après avoir posé une main et trois doigts sur le trophée, mais elle aura montré plus dans cette finale que l’équipe de France. Les Bleus ont eu le mérite de réagir jusqu’au bout, poussant les Argentins à la prolongation, puis aux tirs au but, mais la bande à Messi n’a pas volé cette troisième étoile.

Car l’envie, l’engagement, la faim, la force des milliers de supporters présents au stade de Lusail à Doha, celle des 45 millions d’Argentins, et les prières des centaines de millions de fans de Messi, l’Argentine avait tout ça en elle, ce dimanche 18 décembre. On était loin, bien loin de l’équipe qui avait perdu son premier match dans ce Mondial devant l’Arabie Saoudite (1-2), ce n’était même pas celle qui avait surclassé la Croatie en demi-finale (3-0). Face à la France, l’Argentine a été une formidable équipe qui n’avait qu’un but, une mission, ramener la Coupe du monde 36 ans après celle gagnée par la bande à Diego Maradona.

Une France sans véritable envie

Les Argentins sont entrés sur la pelouse avec un seul objectif remporté ce trophée. Les Argentins ont pris le match à leur compte dès les premières minutes, dominant les Français, dans l’engagement, l’envie, le mouvement. Ni la première frappe de Mac Allister, ni les déboulées de Di Maria n’ont eu le mérite de réveiller une équipe de France qui semblait anesthésiée devant l’activité débordante des Argentins. Le penalty logique, obtenu par Di Maria, qui s’est joué de Dembélé sur le côté droit, allait ainsi lancer définitivement l’Argentine avec l’ouverture du score de Messi (23e).

L’Albiceleste allait prendre cette rencontre par le bon bout et n’allait pas lâcher de sitôt, surtout quand Antoine Griezmann n’arrive pas à valoriser ses ballons, que Kylian Mbappé ne trouve aucun espace, et que Giroud n’est pas trouvé en attaque. En face, c’est le mouvement perpétuel, la conquête inlassable du ballon, la volonté de faire mal comme sur ce contre déclenché par Messi, prolongé par Mac Allister et conclut brillamment par Angel Di Maria au second poteau.

2-0, les Bleus doutent et cela va durer jusqu’à la 80e minute et le début d’un match qui va rester dans la légende.

Le rideau est donc tombé sur cette 22e édition de la Coupe du monde de la FIFA, l’on retiendra la victoire de l’Argentine, la France en deuxième position, la Croatie complète le podium et pour la première fois une nation africaine en l’occurrence le Maroc à la 4e place.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes