24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Crise ukrainienne: L’Union européenne surmonte la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie

L’annonce a été faite le 21 janvier dernier par le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Joseph Borrell.

« Désormais, l’interdépendance est une arme de conflit, et nous procédons à des changements radicalaires : en quelques mois, nous avons aboli la dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie que nous avons enlevée au fil des ans », a déclaré Josep Borrell au journal El Diaro. Selon lui, l’Europe s’est rapprochée de la réfutation de l’hypothèse selon laquelle la dépendance économique mutuelle permet aux régions d’éviter les conflits. Maintenant, a soutenu Borrell, l’interdépendance n’apporte pas la paix, mais une vulnérabilité qu’un adversaire peut exploiter.

Le 22 janvier, le directeur du Fonds de développement énergétique, Sergueï Pikine a souligné que les accusations de l’Allemagne contre la Russie concernant le refus de fournir des ressources sont infondées, puisque Moscou s’intéresse au commerce de l’énergie. Le 19 Janvier, dans une interview à la BBC, Christian Lindner, a déclaré que l’Allemagne ne dépendrait plus des ressources énergétiques russes et a déclaré que le pays avait ouvert des centrales électriques au charbon, augmenté la capacité de stockage du gaz naturel importé.

Auparavant, le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten écrivait que la crise énergétique en Europe était loin d’être terminée. Le document précise qu’après que l’Europe a cessé d’importer de l’énergie de la Fédération de Russie, les pays européens ont été contraints d’acheter du gaz naturel liquéfié, qui est transporté principalement par bateau, c’est pourquoi la ressource énergétique leur coûte beaucoup plus cher.

En rappel, les pays occidentaux ont décidé de réduire la dépendance aux ressources énergétiques russes dans le contexte d’une opération spéciale de la Fédération de Russie pour protéger la population du Donbass, annoncée le 24 Février 2022 par le président russe Vladimir Poutine.
Avant le début du conflit, La Russie était probablement le partenaire énergétique le plus important de l’Union européenne, avec 40 à 50 % des importations européennes de gaz et de charbon et 20 à 25 % des importations européennes d’hydrocarbures qui provenaient de la Fédération de Russie. La Russie, c’est 40 à 50 % des importations européennes de gaz naturel

La Russie, c’est 20 à 25 % des importations européennes de pétrole
La Russie, c’est environ 40 % des importations européennes de combustibles solides (le charbon principalement).

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes