22.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Crise anglophone : Le gouvernement camerounais recadre le Canada

Dans un communiqué rendu public ce 23 Janvier 2023 et lu à la télévision nationale, le gouvernement camerounais dit n’avoir mandaté aucun pays extérieur dans le règlement de ce conflit interne.

Sous la signature du ministre de la Communication, porte parole du gouvernement René Emmanuel Sadi, le gouvernement de Yaoundé précise dans ce communiqué qu’il appartient d’abord aux Camerounais de rechercher des voies et moyens de résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté. Une sortie qui vient battre en brèche, mieux contredire les propos de la ministre canadienne des affaires étrangères. En effet, dans une déclaration sur son site internet rendu public le 21 Janvier, la ministre canadienne des affaires étrangères a annoncé accepter son rôle de médiateur dans la résolution de la crise qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophone du Cameroun.

L’honorable ministre précise que le Canada se félicite de l’accord des parties pour entamer un processus visant à parvenir à un règlement global, pacifique et politique du conflit. Elle précise également que les parties avaient également convenu de former des comités techniques pour commencer à travailler sur des mesures de confiance. Par cette sortie, le Canada se positionnait en facilitateur de ce processus.

D’après le gouvernement canadien, les parties impliquées dans cet accord sont là République du Cameroun, le Conseil du gouvernement de l’Ambazonie et les forces de défense d’Ambazonie, le mouvement de libération du peuple africain et les forces de défense du sud du Cameroun, le gouvernement intérimaire et l’équipe de la coalition d’Ambazonie.
Alors que beaucoup d’observateurs, d’hommes politiques et d’acteurs de la société civile voyaient déjà en cette annonce de médiation canadienne une sortie espérée de ce conflit. La sortie du gouvernement camerounais via ce communiqué ne manque pas d’interroger plus d’un. Pourquoi ce démenti? Le gouvernement canadien aurait-il menti et pourquoi ? Que cache le gouvernement de Yaoundé ? Autant de questions qui font penser à plus d’un que le gouvernement de Yaoundé chercherait à distraire l’opinion et voudrait ” imposer ” sa ligne de conduite pour une sortie de crise.

Depuis 2017, ce conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophone a déjà causé plus de 6000 morts et plus de 800 000 déplacés internes.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes