21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Justice // Affaire Baba DanPullo contre MTN et First National Bank : L’audience tant attendue.

Le Tribunal de première instance de Douala-Bonanjo sera au centre de toutes les attentions ce mercredi 12 avril 2023 dans l’affaire mettant au prise le milliardaire et homme d’affaires camerounais Baba Danpullo contre MTN et First National Bank d’Afrique du Sud.

 

Cette audience fait suite à la demande référée déposée par les avocats de MTN Cameroon après que le président du Tribunal de grande instance de Douala Quentin Djakité Ndoumbé a ordonné le 09 mars dernier à Afriland First Bank et à d’autres banques de transférer les fonds de la filière locale du Sud-africain MN vers le compte du greffier en chef. Plus de 13 milliards de Francs CFA sont concernés. L’audience de 12 avril 2023 à Douala a donc pour objectif d’annuler la décision du juge camerounais.

Selon un responsable de MTN proche du dossier et interrogé par le journal EcoMatin, « Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un braquage. D’abord ce n’est pas une décision de justice, c’est une ordonnance d’un juge prise dans  son  cabinet à la demande du requérant, et sans avoir entendu les autres parties à savoir MTN, Chococam et Broadband», «Dans la pratique, il peut arriver qu’on demande effectivement que l’argent soit transféré vers un compte séquestre, mais il faut qu’il ait un  péril, quel est le péril que cet argent a actuellement dans les mains des banquiers qui le garde depuis sept mois?», renchérit la même source.

First-National-Bank-South-Africa

Pour rappel, le 19 juin 2020, les biens immobiliers de Danpullo sont saisis et vendus en Afrique du Sud par la First National Bank (FNB). D’après cette banque, le Camerounais s’est retrouvé en situation d’insolvabilité. C’est-à-dire qu’il n’était plus en mesure de rembourser ses dettes depuis 2019. Mais, selon Baba Danpullo il s’agit plutôt de « spoliation » et « de croisade raciste » contre son groupe qui a investi  plus de 500 milliards de Francs CFA dans le secteur de l’immobilier en Afrique du Sud. Ses différents recours devant les juridictions pour contrer cette action de FNB sont restés vains. «…Est ce qu’on peut comprendre l’insolvabilité de quelqu’un qui doit 22 milliards de Francs CFA et vous venez saisir l’ensemble de son patrimoine qui est évalué à plus de 500 milliards de Francs CFA? Pourquoi n’avoir pas appelé à une caution pour le paiement puisque la vente d’un seul de ces biens payait largement la dette..!», laisse entendre un proche de Danpullo contacté par le journal EcoMatin.

L’homme d’affaires chiffre à 5 milliards de rands (200 milliards de FCFA) les actifs que la FNB lui a fait perdre en Afrique du Sud. En plus de cette somme, le milliardaire camerounais réclame le paiement de 23,8 milliards de Fcfa au titre de « loyers indument perçus (21,6 milliards) » et de « frais de recouvrement (2,2 milliards de Francs CFA) », de même que des intérêts au taux de 3,25%.  Soit un montant global de 243 milliards de Francs CFA.

Selon le magazine Jeune Afrique (JA), furieux d’être mis en difficulté par la justice sud-africaine où ses recours contre la vente et la saisie de ses actifs par la FNB ont été rejetés et ses sociétés mises en liquidation ou en redressement judiciaire, le milliardaire, qui dénonce un complot xénophobe, fait donc appel à ses connexions politiques à Yaoundé, au Cameroun. C’est ainsi qu’il obtient de Paul Biya qu’il écrive à son homologue sud-africain, Cyril Ramaphosa, et même qu’il dépêche à Pretoria Félix Mbayu, le ministre délégué chargé du Commonwealth. Puis, selon des sources concordantes, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall en personne, en tant que président de l’Union africaine, va tenter une médiation mais sans succès.

Le tribunal de première instance de Douala-Bonanjo va-t-il donner raison à l’homme d’affaires camerounais dans son propre pays ? Affaire à suivre !!!

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes