22.2 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Conseil Economique et Social : Mangeons comme les autres… !

Travaux de construction de la résidence à 02 milliards de Francs CFA, achat du véhicule de fonction 120 millions de Francs CFA, le Président du Conseil Economique et Social (CES) a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Décidemment au Cameroun c’est l’argent qui manque le moins et ceux qui sont chargés de le manipuler n’y vont pas les mains courtes. Il y’a de l’argent et on se sert ! le président du Conseil Economique et Social en a encore fait preuve cette semaine. Dans une capture d’écran devenue virale et très commentée, on peut lire même sans lunettes « AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL OUVERT No OO2/20/AONO/CES/SG/2023 POUR LE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE DU PRESIDENT DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL A YAOUNDE PHASE II : BLOC VILLA PRINCIPALE. MONTANT : 2 000 000 000F CFA »


Le Président du CES qui n’est autre que le très très discret Luc Ayang a décidé de manger fort à l’exemple de ses autres collègues du même rang voire moins. Comme si cela ne suffisait pas, l’on découvre également que la cinquième personnalité de la République derrière le Premier ministre, le Président de l’Assemblée Nationale, le Président du Sénat et le Président de la République, a demandé la somme de 120 millions de Francs CFA pour l’achat de son véhicule de fonction, une demande qui aurait été rejetée par le ministre des Finances.

Si l’on apprenait il y’a quelques mois voire un an et demi que le renouvellement des rideaux dans un ministère avait fait l’objet d’appel d’offre et avait coûté plus de 15 millions, le cas du président du Conseil Économique et Social vient nous démontrer mieux nous rappeler que le Cameroun est un pays riche et que cette richesse est pour certaines personnes peut-être mieux éduquées ou mieux formées ou encore plus camerounais que les autres. Notre confrère Brice Ngolzok accusait encore dans l’un de ses articles ces comportements comme ‘’ vecteurs et socle du discours de haine ‘’ actuellement réprimé par ces mêmes autorités. Il y’a de quoi être frustré en lisant cet appel d’offre dans un pays très endetté, ou le sous emplois et la pauvreté sont les valeurs établies.

                                S.E Paul BIYA
             Président de la République du Cameroun

La faute (et on ne cessera jamais de le dire) revient à ceux ou à celui qui les nomme. Car comment comprendre que monsieur Ayang Luc qui fut premier ministre du Cameroun pendant 5 mois et 3 jours soit du 22 août 1983 au 25 janvier 1984, occupe depuis 04 février 1984 le poste de Président du Conseil Economique et Social soit depuis 39 ans. L’on peut comprendre certains écarts de comportements et certaines permissibilités.
Et c’est avec ça qu’on verra l’émergence à un certain horizon ? On parlera plutôt de l’ « immersion en eaux profondes » à l’horizon 2035.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes