22.8 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Santé : Plaidoyer en faveur d’un encadrement juridique de la Couverture Santé Universelle (CSU).

C’est l’un des points abordés au cours des échanges entre la presse et les Organisations de la Société Civile(OSC) à la suite de l’atelier de pré-validation du plan national et de préparation de la participation du Cameroun à la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la CSU.

Lancée le 12 avril dernier, la Couverture santé Universelle a pour objectif de garantir l’accès aux soins de santé de qualité aux camerounais dans les 10 régions. La coalition nationale pour le financement de la santé et la CSU (COFIS-CSU), qui réunit une panoplie d’OSC fait un plaidoyer à l’endroit des pouvoirs publics en vue de l’adoption d’une loi sur la Couverture santé Universelle. Cette loi qui va encadrer toutes les actions et les activités sur la CSU pour sa réussite en phase I et de garantir un succès de la phase II.

Les organisations de la société civile sont ces acteurs en charge de l’enrôlement sur le terrain des différents participants. Elles procèdent par des causeries éducatives, des mini sessions de formation et d’information des populations sur des sites tels que les chefferies, les lieux de cultes, les lieux d’affluence et bien d’autres .

 

Concrètement, il existe différents packs en ce qui concerne la CSU notamment; le pack dialyse où les patients enrôlés n’auront qu’à débourser 15000 FCFA l’an au lieu de 400 000Fcfa pour bénéficier de leurs soins dans différents centres parmi lesquels les hôpitaux généraux et régionaux et les Centres Hospitaliers Universitaires. Cette action a été organisée à Bertoua dans la Région de l’Est en avril dernier lors du lancement de la CSU.

Par ailleurs, les femmes enceintes enroulées devront dépenser une somme de 6000 FCFA pour leur prise en charge jusqu’à la délivrance. Les nouveaux nés quant à eux sont pris en charge gratuitement pendant 42 semaines.
Il faut le noter, les zones prioritaires en matière de CSU au Cameroun sont les régions vulnérables à savoir l’Est, le Nord, le Nord-Ouest, le Sud-Ouest et l’Extrême-Nord. Ces régions bénéficient de la gratuité et des réductions des soins après enrôlement.

Cette rencontre a été une opportunité idoine pour la société civile de lancer un appel fort aux pouvoirs publics en vue de l’augmentation de l’enveloppe allouée à la CSU au Cameroun. L’objectif étant celui de limiter le taux de décès dus aux maladies telles que le VIH sida ou toute autre maladie.

Au mois de septembre, plusieurs activités importantes seront organisées dans le cadre de l’amélioration des soins sanitaires des populations. Il s’agit de la 78ème Assemblée Générale des Nations Unies à New-York sur la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la prévention, la préparation à la riposte en cas d’épidémie. La grande réunion de haut niveau sur la Couverture Santé Universelle qui se tiendra le 21 septembre pour clôturer le 22 septembre avec une réunion sur le tuberculose. Une forte délégation camerounaise constituée des OSC et certains membres du gouvernement participera à toutes ces rencontres.

Le processus d’enrôlement avance à grand pas au Cameroun :” Nous avons enrôlé environ 96000 personnes sur la plateforme et une centaine de personnes pré-enrôlées, le signe de l’ engagement des acteurs de la société civile. Tout le monde quelque soit l’endroit à droit à ce service. Il suffit juste d’avoir sa carte d’enrôlement pour bénéficier de la panoplie de services offerts.” Indique Monsieur WATO Joseph président du COFIS-CSU.

Les communes font également partir des acteurs qui participent à la sensibilisation des communautés en vue de leur adhésion massive. Le Maire de la commune de Doumetang dans le Région de l’EST l’a souligné :” Les missions des communes c’est d’assurer un accompagnement sanitaire des populations .C’est pourquoi nous sensibilisons nos populations à s’enrôler pour avoir accès aux soins de santé.” Monsieur KOUME Honoré.

Les organisations de la société civile sont à pied d’œuvre pour mobiliser un maximum de personnes sur les plateformes. Elles intensifient les activités de sensibilisations et d’information afin que toutes les populations soient convaincues de la qualité des soins dont elles bénéficieront au cours du processus.

Par Raissa Fouda

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes