24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

René Sadi porte désormais la voix des camerounais

C’est une casquette de président de la République que le porte-parole du gouvernement non moins ministre de la Communication a arborée au lendemain du coup d’Etat survenu au Gabon.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute, aux yeux d’observateurs avertis, que le communiqué publié par le porte-parole du gouvernement de Yaoundé à propos de la position du Cameroun sur le coup d’Etat survenu chez les voisins de la République du Gabon a interpellé plus d’un. Un message assez clair, concis mais surtout avec un entête ayant les emblèmes de la République du Cameroun comme pour signifier ce caractère diplomatique qui fait de René Emmanuel Sadi, le président de République du Cameroun lorsque vient le temps de donner publiquement une position face à cette nouvelle configuration du Gabon.
Un nouveau visage du pays de feu Omar Bongo Ondimba dont la principale figure de proue se trouve être désormais, le général des armées Brice Clotaire Oligui Nguema.

Une fresque nouvelle qui interroge nombre de Camerounais, quelques jours après le 30 août 2023, date de ce coup d’Etat au Gabon, quant à la position du président Paul Biya face à ces événements. Et ceci même, en dépit de la sortie officielle, le 31 Août 2023, de son ministre de la Communication. Grammaire dans laquelle, René Emmanuel Sadi condamne et exige la protection du désormais ex-président, Ali Bongo et de sa famille, non sans soulever des questionnements au sein de l’opinion publique quant à sa qualité à délivrer un tel message. Beaucoup d’observateurs ont en effet estimé que cette prérogative était dédiée au seul ministre des Relations extérieures, et subsidiairement au ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République ou encore à son successeur constitutionnel installé dans son immense bureau situé au palais des congrès et réfectionné comme par enchantement à coup de millions de FCFA pour faire corps avec la silhouette peu alerte du personnage qui investit la présidence du Senat depuis 2013 afin de lui donner l’illusion que l’usure du temps ne constitue pas un cruel tirant pour cet octogénaire.

Une chose reste évidente dans ce labyrinthe quelque peu incompréhensible des textes au Cameroun, c’est bien le choix assumé de l’homme du 06 novembre de ne jamais s’afficher publiquement et de donner officiellement son avis sur des questions d’ordre stratégique voire géopolitique sur l’avenir ou le destin d’un autre Etat. Un silence mortifère qui accompagne bien ce flegme légendaire qui a ouvert la porte à toutes les formes de dérives gouvernementales qui ont entaché ces quatre décennies de règne. Aujourd’hui, c’est sous le couvert des dispositions d’un décret de 2011, portant organisation du gouvernement, que le fils du département du Mbam et Kim, par ailleurs Ministre camerounais de la Communication et porte-parole de l’équipe gouvernementale s’emploie à investir le champ de la diplomatie internationale au nom du l’ensemble des camerounais. Malheureusement, quelques questions trottent à l’esprit de certains camerounais à savoir : Jusqu’où va l’étendue de cette mission ? Sur quelle surface institutionnelle est-il habileté à matérialiser cette prérogative ? Quel sens juridique donner à cette mission ?

En d’autres termes, le porte-parole du gouvernement de Paul Biya a le pouvoir de s’exprimer au nom de toutes les institutions du pays, pour porter la voix officielle du Cameroun par rapport au coup de force intervenu en terre gabonaise, où désormais la population manifeste sa joie d’avoir été déchargé d’un pouvoir devenu monarchique depuis de nombreuses décennies. René Emmanuel Sadi a agi et parlé en apparence en toute légitimité au nom de tout le Cameroun. Désormais, donc, sa parole n’aura plus de limite dans le champ public au Cameroun, lorsque viendra le temps de parler au nom du pays car ces déclarations seront bel et bien celles des 27 millions de camerounais puisque adoubées par le cachet succinct de : “République du Cameroun” suivi de la devise : paix travail patrie, comme ce fut le cas le 31 août dernier.

Par Brice Ngolzock

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes