21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Assemblée nationale camerounaise: Les députés vont en guerre contre la circulation illicite des armes à feu

Près de 7000 armes blanches sont en circulation dans le pays. Pour le président de la chambre basse du parlement, cela représente un danger permanent pour la sécurité des populations.

La sécurité du pays et de ses populations ne saurait être assurée avec efficacité alors que, plusieurs armes à feu sont en circulation dans les villes et villages. Pour l’Honorable Cavaye Yeguie Djibril, président de l’Assemblée nationale, il est temps de mettre hors d’état de nuire toutes ces armes. Le patron de la chambre basse du parlement camerounais a donc invité le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour que ces armes ne soient plus à la portée des hommes sans foi ni loi. C’était à l’ouverture des travaux de la 2e session ordinaire de l’année législative 2021 à l’hémicycle du palais des congrès de Yaoundé, le 08 juin dernier. Dans son discours de circonstance, l’Honorable Cavaye Yeguie Djibril a laissé entendre que près de 7000 armes sont en circulation. pour les élus de la Nation, il s’agit là d’une capacité de nuisance entre les mains des personnes qui certainement, agissent dans l’ombre.
Si ce n’est pour nuire aux populations avec des coups de vol à main armée, certaines brebis galeuses en possession de ces armes, peuvent briller en imposant à la Nation toute entière, leur diktat. Les populations ne doivent aucunement se sentir en insécurité. En cette période où le Cameroun traverse une crise sécuritaire dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Dans le septentrion, la secte Boko Haram avec ses attaques sporadiques, à l’Est, les incursions de certains rebelles centrafricains. Plusieurs de ces armes sont entrées au pays. C’est une puissance de feu que le président de l’Assemblée Nationale invite le gouvernement à combattre.
S’il est vrai que le taureau est pris par les cornes par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, qui lutte déjà contre la possession d’armes automatiques, il est tout aussi vrai que ce combat n’est définitivement pas gagné. Il revient donc au gouvernement de multiplier des stratégies pour récupérer ces armes. A l’instar du covid-19 que le Cameroun a pu maîtriser, la circulation illicite d’armes à feu combattu avec toute l’énergie possible, les populations pourront ainsi vivre dans la paix et la quiétude.

JB Abobo

[Image: StopBlaBlaCam]

[contact-form][contact-field label=”Nom” type=”name” required=”true” /][contact-field label=”E-mail” type=”email” required=”true” /][contact-field label=”Site web” type=”url” /][contact-field label=”Message” type=”textarea” /][/contact-form]

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes