25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Immigration clandestine : Le Cameroun pleure ses enfants

Dans une embarcation de fortune en mer méditerranée, 10 jeunes camerounais ont trouvé la mort en tentant de regagner l’Europe. La nouvelle est tombée et les premières images postées sur les réseaux sociaux alimentent les commentaires dans la ville de Yaoundé.

Dix jeunes camerounais ont trouvé la mort en méditerranée le 28 juin 2021. Ce n’est que hier vendredi que la nouvelle a fait la une des réseaux sociaux. Les premières images sont horribles. Par une voie peut recommandée, ils tentaient de regagner l’Europe à la quête, dit-on, des meilleures conditions de vie. A Yaoundé, c’est devenu un sujet de discussion. Chacun selon son analyse, essaie de justifier cette énième immigration clandestine qui a coûté la vie à ces jeunes aux ambitions démesurées.

Pour Fati N, jeune étudiante rencontrée aux alentours de l’université de Yaoundé I, les familles de ces jeunes n’ont qu’en s’en prendre à elles-mêmes : « Vous savez qu’aujourd’hui, la plupart des jeunes veulent seulement voyager comme si le Cameroun est un enfer. Faut pas continuer à donner cette impression. Quand leurs familles leurs donnent de l’argent, ce n’est pas en un claque, on cotise pendant des années pour procurer de l’argent à celui qui nourrit une telle ambition. Avec cet argent, on peut l’aider à trouver quelque chose, monter un bon projet et gagner sa vie. L’Europe n’est pas le paradis. Ce qu’ils refusent de faire, ils acceptent le faire là-bas ».

Pour d’autres, c’est le gouvernement qui n’a pas su développer des politiques publiques d’insertion socioprofessionnelle des jeunes : « Il faut que le gouvernement mette en place, des véritables structures et programmes de promotion de l’emploi jeunes. Le Pajer- U, le plan d’urgence triennal jeune et autres sont devenus des caisses de résonnance. Il faut un suivi et un contrôle efficace. Malheureusement, à cause des copinages et des détournements massifs, plusieurs jeunes ne parviennent pas à se positionner. N’oubliez pas que la majorité est habitée par la peur d’échouer. Quand on atteint un certain âge sans être utile à la famille, on se déteste soi-même. Pour éviter l’échec , certains préfèrent voyager », c’est l’avis d’un parent qui dit avoir tout essayé pour trouver un emploi à ses deux fils.

Est-ce la raison d’encourager l’immigration clandestine ? D’après le rapport de l’Organisation Internationale pour les Migrations ( OIM), il ressort que 30.000 décès et disparitions ont été enregistrés entre 2014 et 2018. La méditerranée engloutie et semble être un immense cimetière d’où viennent s’enterrer les vies humaines. Si l’on ne peut mieux s’épanouir que chez soi, il est temps que l’on apprennent aux jeunes à développer leurs propres potentialités. D’aucuns parlent de promotion des initiatives privées car, l’État ne saurait employer tous les jeunes. Le Chef de l’État son Excellence Paul Biya, a de tout temps invité la population juvénile à oser, à s’initier à l’agriculture de seconde génération car, la terre ne trahit jamais ses abonnés.

[Photo : Agence Cameroun Presse]

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes