25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

« Nous avons mis sur pied les Clubs état civil afin de faire des élèves futurs parents et dirigeants du Cameroun des ambassadeurs d’état civil. »

Selon le récent rapport de la Banque Mondiale, 1,5 milliards de personnes dans le monde sont sans identité faute de n’avoir pas été enregistré dans les actes d’état civil. Un mal qui n’épargne pas le Cameroun à en croire les déclarations d’Alexandre Marie Yomo, Directeur Général du Bureau National de l’Etat Civil au Cameroun (BUNEC) du 8 février 2022 à Yaoundé, la structure dont il a la charge a pu recenser en 2021 ; 1, 6 millions d’enfants scolarisés sans actes de naissance au Cameroun. Une certaine opinion pense que cela est causé par la lourdeur des procédures d’établissement de cet acte. Nous sommes allés à la rencontre de Jean-Louis Aimé Mbataka, coordonnateur national de l’association Wussumate qui lutte au quotidien pour l’éradication des « enfants fantômes » en formulant des plaidoyers auprès de l’administration et les âmes de bonne volonté en vue d’organiser des séance d’enrôlement en masse en facilitant les procédures. Voici ses déclarations confiées au micro de la crème Hebdo.

Monsieur Mbataka, merci pour votre disponibilité à répondre à certaines de nos préoccupations concernant l’état civil au Cameroun notamment l’épineux problème des actes de naissance.

Le plaisir est le mien cher journaliste.

 Selon une certaine opinion le nombre élevé des enfants sans actes de naissance au Cameroun est causé par les naissances à domicile faute de centre de santé dans certaines localités. Qu’en pensez-vous ?

C’est une cause probable, mais c’est l’ignorance des procédures, et l’importance des déclarations  et délivrance d’actes de de naissance dans les délais et normes par les demandeurs et prestataires de services d’état civil qui reste la cause principale

Quelles sont les mesures prises par les pouvoirs publics pour régler le problème ?

La mesure fondamentale qui est légale et réglementaire est la sensibilisation, qui n’est pas encore effectivement menée de façon agressive. Du moins, la création et la mise sur pied des plateformes régionales sur l’état civil, reste la mesure phare qui permettra d’atténuer considérablement les problèmes observés en matière d’état civil si celles-ci jouent pleinement leur rôle et remplissent convenablement leurs missions.

Pensez-vous que ces mesures soient efficaces pour résoudre le problème ?

Oui, les plateformes régionales d’état civil à mon avis sont une initiative futuriste dans la résolution des problèmes d’état civil car toutes les parties prenantes à l’état civil y sont représentés, qu’ils soient étatiques ou non. Parlant d’étatiques je pense à ceux qui viennent de la justice, la santé, le développement local, la sécurité, l’éducation, les statistiques, l’institution même en charge de l’état civil (BUNEC).

Que faut-il faire selon vous pour rendre plus efficace ces actions auprès des populations?

Il est nécessaire de mener des actions de sensibilisation en langues nationales pour atteindre le grand nombre de personnes. Surtout dans certaines zones rurales où le niveau d’alphabétisation reste faible.

Quel rôle peuvent jouer les chefs traditionnels dans les villages enclavés pour résoudre le problème.

Ces derniers peuvent accompagner dans les actions de sensibilisation et de déclaration des naissances d’autant plus qu’ils sont supposés avoir une bonne maitrise de leur population.

Avez-vous une suggestion qui pourrait être efficace à votre avis ?

Pour réussir les actions en matière d’état civil, nous avons mis sur pied les Clubs état civil afin de faire des élèves futurs parents et dirigeants du Cameroun des ambassadeurs d’état civil. Nous pensons que l’élargissement de cette initiative contribuera à résoudre notablement les problèmes d’état civil au Cameroun.

 

Propos recueillis par Martin Ngane

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes