22.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Électricité : Le grand retour des ténèbres au Cameroun

L’apparente stabilité de l’énergie électrique observée dans le pays pendant la dernière CAN  n’était que la face visible de l’iceberg. D’aucuns parlent d’une véritable mise en scène visant à masquer les mauvaises habitudes du pays face aux étrangers venus dans le cadre de cette compétition.

 Un qui sort de ses gongs et crie au ras-le-bol, c’est le maire de la Commune de Loum, Guy Mesmin Kuate Wambo. Dans une vidéo en circulation dans les réseaux sociaux, le magistrat municipal s’insurge avec véhémence sur les coupures intempestives de l’énergie électrique qui met à mal les populations du Cameroun en général et de sa Commune en particulier : « Quand ça se passe comme ça, comment est-ce que les Camerounais vivent, leurs hôpitaux fonctionnent comment ? Nos enfants apprennent comment ? Les petits commerces fonctionnent comment ? On en a assez de cette façon de faire… » Peut-on entendre dans la vidéo. Le mal que décrie le Maire de Loum est en réalité un malaise général dans le pays. Car toutes les régions en souffrent. Etienne Bassa du quartier Nkomo dans la ville de Yaoundé nous fait savoir que cela fait 3 jours que les ténèbres ont enveloppé son quartier suite à une coupure de courant électrique le 17 février dernier. Le pire pour lui est qu’il a perdu à l’issu de cette coupure son poste téléviseur et son réfrigérateur.

L’on note également des coupures plus ou moins générales dans certaines régions à l’instar du Nord dont le transport d’énergies électrique se heurte aux nombreux incendies enregistrés dans certains marchés de la place. Ali va habitant de Yaoundé qui était parti de la localité pour s’installer à Yaoundé et pratiqué du commerce va d’ailleurs nous faire une révélation forte : « Ce sont les coupures de courant qui brûlent nos marchés. Vous entendez tic tac tic tac après pouff le feu éclate et tout commence à bruler ». Pour Ali ces coupures répétées sont l’une des causes, si ce n’est la principale cause, des nombreux incendies dans les marchés du pays. Pourtant des mesures avaient été prises par le Chef de l’Etat pour mettre le pays à l’abri de ce genre de désagréments.

Le potentiel énergétique du pays 

Jean Yves Ngono Misso, président national du SYNTDOPTRE, La politique de développement prescrite par le Chef de l’Etat S.E Paul Biya dans le secteur énergétique prévoyait la construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar qui a vu la pose de la première pierre le 03 août 2012 par ce dernier en personne. La réalisation de ses projets énergétiques à terme entre 2020 – 2025 ferait donc passer l’offre de production de 1800 MW à 3000 MW. Et Lom pangar seul contribuerait à hauteur de 200 MW et la région de l’Est devait entre autre bénéficier d’une ligne de transport de 90 KV de 150 Km et de nombreuses autres réalisations sur le plan environnemental et social. Estimé à un coût de 245 milliards de FCFA, la réception provisoire de ce barrage a eu lieu le 30 juin 2017 et la période de garantie d’un an est achevée et l’ouvrage est actuellement sous la responsabilité de l’Etat du Cameroun.

Quelles peuvent être les causes d’une telle situation ?

D’après des raisons avancées par les techniciens de la SONATREL, les coupures à répétition de courant électrique sont le plus souvent causées par des actes de vandalisme de certains citoyens indélicats qui s’amuse à couper des fils de câble pour en faire un usage peu orthodoxe. Ajouter à ceci, les abatages d’arbres dans des zones périurbaines, lesquels arbres tombent sur les fils de courant et les sectionnent

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes