20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Cameroun-Pénurie de gaz domestique : Les ménages en mode atavique

Depuis la survenue de la crise ukrainienne, le gaz domestique est très instable. Entre pénurie et ravitaillement, les ménages restent sur le qui-vive.

« Depuis deux jours je cherche le gaz en vain. Le plus absent est le gaz Tradex, dans certains dépôts on trouve quand-même les autres bouteilles après quelques heures de marche mais tradex c’est grave », nous fait savoir Franck Mballa habitant du quartier Emana essoufflé, la bouteille de gaz vide à la main. Une situation qui est loin d’être un cas isolé à en croire d’autres témoignages. Pourtant, le communiqué publié le 17 août dernier par la Commission Ad hoc chargée des importations des produits pétroliers, logée au sein de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph), précise que cet important volume de produits pétroliers devrait couvrir les besoins de consommation du pays pour la deuxième moitié de l’année en cours. Parlant des 60 000 tonnes de gaz qui devaient être importés dans l’optique de couvrir ses besoins du second semestre 2022.

Le document signé par Okie Johnson Ndoh, président de ladite commission, précise que cette commande devra être effectuée en deux lots, d’abord un premier lot de 35 000 tonnes métriques, puis un deuxième de 25 000 tonnes métriques.
Ces importations contribueront à réduire le déficit de production du Cameroun en la matière. En 2019, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) a pu livrer 20, 545, 05 tonnes de Gaz de pétrole liquéfié pour l’approvisionnement du marché national en 2019, soit l’équivalent de 1, 643, 604 bouteilles de 12,5 kg. Ce qui représente une croissance de 943, 604 bouteilles puisqu’en 2018, la SNH a livré près 700, 000 bouteilles de gaz de 12,5 kg, les plus utilisées par les ménages.

Ces importations devaient permettre de garder inchangés les prix du gaz domestique, alors que le marché est de plus en plus en proie aux spéculations. Le prix d’une bouteille de gaz domestique de 12,5kg, de 6500F à 7300F en fonction du lieu d’approvisionnement.
Actuellement, on ne peut dire avec exactitude ce dont est devenue cette promesse d’importation, la vérité est que la situation reste préoccupante selon les grincements de dent qui proviennent des ménages. Si rien n’est fait en urgence, on pourrait arriver à une pénurie générale de gaz domestique au Cameroun comme ce fut le cas récemment avec l’essence.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes