20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Recolonisation de l’Afrique : Le dessein insoupçonné des USA

Au regard des prises de position des Etats-Unis concernant les pays africains dans la guerre russo-ukrainienne, il y a lieu de penser que le continent noir n’a pas de choix que de s’aligner derrière ce colon qui dévoile enfin son vrai visage.

Le Congrès américain est clair. Tout pays africain qui va s’aligner derrière la Russie dans la guerre qui l’oppose à l’Ukraine sera puni. D’après plusieurs Experts en relations internationales, l’hypothèse de non alignement de l’Afrique est exclue. Le continent noir doit s’engager et ceci aux côtés de la première puissance mondiale qui soutient l’Ukraine. Son choix est celui des africains. L’on n’a pas le droit de faire dans son fort intérieur, une introspection générale pour voir, quelle coopération peut-être bénéfique pour le

développement des peuples africains. Si après 60 ans d’indépendance sans véritable changement, n’est-il pas logique de se tourner vers la Russie ou vers d’autres partenaires qui proposent une autre vision du monde ? L’Amérique de Joe Biden ne l’entend pas de cette oreille. Il faut maintenir l’Afrique dans une forme de colonisation où l’espèce périt sans jamais voir le bout du tunnel de sa liberté tant annoncée. Sa domination est perpétuelle voire, sans espoir de libération. Les maîtres du monde l’ont décidé ainsi. Le sort de l’Afrique est scellé. Soit elle marche, soit elle se fait abattre.

Tout a été fait à dessein pour que les 54 États du vieux continent n’est pas de bouche au Conseil Sécurité de l’ONU. Comme pour dire que la voix de l’Afrique ne compte pas. Au niveau des échanges mondiaux, l’Afrique ne saurait avoir sa propre monnaie. Le Francs CFA dicte sa loi et se voit à nouveau sous la menace de la dévaluation. L’acquisition d’un satellite et le transfert de technologie sont renvoyés aux calendes grecques. Seuls son sol et son sous-sol intéressent l’Union Européenne et les Etats-Unis. A côté de l’Afrique, ils se comportent comme les puissants absolue sortis de la cuisse de Jupiter pour dicter leur loi.

Conscientisation

L’Afrique face a tout ce qu’elle subi par ses anciens maîtres et le nouveau qui dévoile son vrai visage à sa savoir les Etats-Unis, ne doit pas céder sous la menace et la pression américaine, tant il est vrai que, ce n’est pas aujourd’hui que sa voix va compter au Conseil de Sécurité de l’ONU. De l’avis de plusieurs experts, elle devrait pour l’instant garder le silence, suivre l’évolution du monde à l’heure actuelle. Le conflit russo-ukrainien ouvre une nouvelle page de l’histoire dans les relations et la coopération internationale. L’Afrique doit donc prendre son destin en main que de se laisser intimider par des maîtres qui entérinent à longueur de journée son échec voire son sous développement . Il lui faut d’après les panafricanistes, des institutions financières, économiques, judiciaires et politiques fortes. Sortir des institutions internationales de colonisations telles que la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire international, l’Organisation des Nations-Unies, la Cour Pénale Internationale, l’Organisation Mondiale du Commerce entre autres. Ce sont des instruments de domination des puissances occidentales, de véritables machins pour l’Afrique.
D’aucuns estiment donc que, le continent noir devrait lutter avec la dernière énergie contre la fuite des cerveaux. Donner de la valeur à ses enfants en améliorant le cadre de travail et les conditions de vie car, plusieurs de ses fils sont de petits génies exploités à l’extérieur. Tout comme les juifs, ils font la fierté de la NASA et autres agences similaires. Ils brillent dans tous les secteurs d’activités. Il est donc temps de concentrer toutes les énergies africaines pour s’occuper des problèmes africains. D’autres estiment que le continent doit se séparer pour cela, des Chefs d’Etat qui jouent des marionnettes pour se maintenir au pouvoir.

Impératif catégorique

Le continent noir est une mine de richesses qui concourt avant tout au bien-être des occidentaux. Ainsi observé, une nouvelle politique d’exploitation et de commercialisation de toutes ces richesses s’impose. Rien dans le sol n’est périssable qu’il faille à tout prix le vendre à l’Occident qui, sur le marché mondial, dicte sa loi du vil prix pour les produits africains. Le vieux continent à lui seul, est un vaste marché qu’il faudra valoriser dans le cadre de la zone de libre échange continentale. Un État n’a pas d’amis, pas d’ennemis, seulement des intérêts à protéger a-t-on coutume de dire. Raison pour laquelle, Susan Williams dans son ouvrage la « Malice Blanche », attire l’attention des africains sur la volonté manifeste des États-Unis de recoloniser le continent africain. L’alerte est donnée et que les dirigeants africains sortent de leur sommeil. Le peuple africain a besoin de se séparer de ses anciens maîtres qui jusqu’ici ne se caractérisent que par une boulimie pétrolière, forestière et minière. Il suffit d’une volonté commune sans complaisance pour que le vieux continent noir sorte enfin du joug colonial.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes