20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Cameroun – Eau et énergie : Ces projets qui n’étanchent pas la soif des Camerounais

Paul BIYA dans son discours du 31 décembre 2022 a fait ressortir sa soif de voir enfin ces projets arrivés à leur terme en 2023.

La situation de manque d’eau potable dans les grandes villes du Cameroun et dans les ménages est ironiquement semblable à celle d’un menuisier qui manque de simples chaises en bois dans sa propre maison. Oui, sinon comment comprendre qu’au 21ème siècle et en 2023, le Cameroun soit toujours confronté au problème d’eau potable alors qu’il est le deuxième grand bassin en Afrique centrale derrière la RDC ?

Au Cameroun, les départements, les villes et même les quartiers et villages sont séparés par des fleuves, des cours d’eau et des rivières, mais cette eau ne parvient pas à être acheminer dans les ménages.

Le 31 Décembre dernier, le Président Paul BIYA dans son traditionnel message de fin d’année au Camerounais a, d’une manière implicite exprimé son exaspération de voir que les projets initiés depuis plusieurs d’une décennie pour certains peinent à être achevés. Paul BIYA a néanmoins annoncé (même si ça a l’air d’un souhait) la finalisation du Projet d’approvisionnement en Eau Potable de la Ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga à Nachtigal, connu sous le nom de PAEPYS.

Il faut le reconnaître pour le dire, le projet PAEPYS s’inscrit dans la liste de ces projets au Cameroun qui ont connu jusqu’ici plus d’un renvoie sur la date de livraison des travaux. Lors d’une visite sur le site du chantier le 27 Juillet 2021, le ministre de l’eau et de l’énergie avait fait savoir que la livraison des futures installations de production d’eau potable était reportée jusqu’en fin 2022, un énième report, car les travaux réalisés par le chinois Sinomach devaient initialement s’achever en décembre 2021, nous sommes en 2023 mais toujours rien.

Lancé en 2017, le PAEPYS bénéficiera aux villes et localités riveraines de Yaoundé, à savoir Batchenga, Obala, Nkometou, Soa et Ntui. Ces futures installations à partir de la Sanaga fourniront dès leur mise en service 300 000 m3 d’eau par jour, extensibles à 400 000 m3. Actuellement, la demande en eau potable est de 315 000 m3 par jour. Le Projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs est financé par le gouvernement camerounais grâce à un prêt de 399 milliards de Francs CFA accordé par Exim Bank of China.

Paul BIYA annonce également la création et la mise sur pied d’un projet pareil dans la ville de Douala dès 2023.

« L’accès de nos populations à l’eau potable demeure l’une de mes principales préoccupations. L’achèvement du Projet d’Alimentation en Eau Potable de la ville de Yaoundé et de ses environs à partir du fleuve Sanaga viendra résoudre de façon durable le déficit d’approvisionnement en eau dans cette cité.
De même, j’ai demandé au Gouvernement de finaliser en urgence les diligences relatives au lancement, dès 2023, du méga-projet d’adduction d’eau potable de la ville de Douala et de ses environs ». A déclaré Paul BIYA.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes