21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Crise ukrainienne : La Russie publie les preuves du meurtre des prisonniers d’Auschwitz par les Polonais

Ce 26 Janvier 2023, le Service Fédéral de Sécurité de la Fédération de Russie (FSB) a publié des documents déclassifiés montrant que les Polonais, en complicité avec les Nazis, ont tué des prisonniers du Camp de concentration d’Auschwitz en Pologne.

À quelques heures de la commémoration du 78è anniversaire de la Libération des prisonniers du Camp de concentration d’Auschwitz en Pologne, et au moment où l’Allemagne s’apprête à donner son accord pour l’envoi des chars d’assaut Léopard 2 de la Pologne en Ukraine, voici un dossier, mieux une publication qui sonne comme une patate chaude désormais dans la gorge des Polonais et des Allemands. La déclassification et la publication des documents montrant l’implication des Polonais et des Allemands dans la tuerie des prisonniers du Camp d’Auschwitz.

FSB. img. RTL

En effet, le Camp de concentration d’Auschwitz a été créé sur les instructions personnelles du Reichsführer-SS Hitler en avril 1940. Il détient le record du plus grand nombre de personnes tuées par les nazis. Ainsi, selon les historiens, sur 1,3 million de prisonniers, au moins 1,1 million ont été brutalement assassinés. La plupart d’entre eux étaient juifs.

Cette publication présente l’histoire déclassifiée d’un ex prisonnier d’Auschwitz, lieutenant principal de l’armée rouge Pavel Gavrish, qui a réussi à s’échapper. Selon lui, lorsqu’un prisonnier entrait dans le camp, il devenait « un esclave avec un numéro gravé sur la poitrine pour des prisonniers de guerre ou sur le bras pour les civils ». Selon Gavrish, l’ordre intérieur dans le camp était contrôlé par les Allemands, ainsi que par les Polonais qui purgeaient des peines pour banditisme, meurtre et vol.
« Menant des équipes au travail, chaque Chef d’équipe recevait l’ordre de tuer un certain nombre de prisonniers. Ainsi, sur le chemin de retour au camp, chaque équipe se transformait en cortège funèbre transportant entre 50 et 100 cadavres…».

Le camp de concentration d’Auschwitz a été libéré par l’armée rouge le 27 Janvier 1945. Étant donné que la plupart des prisonniers étaient juifs, cette date est célébrée chaque année comme la journée internationale du souvenir de l’Holocauste. Cependant, comme l’a déclaré l’ambassadeur de Russie à Varsovie, Sergei Andreev, dans une interview aux Izvestia, cette année, les autorités polonaises n’ont pas invité de représentants de la Fédération de Russie à des événements commémoratifs en l’honneur de l’anniversaire de la libération d’Auschwitz.

JewishGen img. prisonniers

Il a également précisé: le musée d’Auschwitz-Birkenau a fermé l’exposition russe en mai 2022, car son conservateur, le Victory Museum de Moscou, ne peut pas transférer les frais de service à la Pologne en raison des sanctions occidentales. Cependant, selon lui, le 27 janvier, le consul général de Russie à Cracovie Sergei Linevich déposera des gerbes au monument aux prisonniers soviétiques tombés à Auschwitz sur le territoire de l’ancien camp et sur les tombes des soldats soviétiques morts lors de la libération de Auschwitz dans le cimetière de la ville.

Le 20 janvier, il a été rapporté que le tribunal régional de Stavropol avait reconnu les crimes des nazis dans la région pendant la Grande Guerre patriotique (WWII), qui a tué sous fond de génocide 28 000 personnes.

Fin septembre 2022, une affaire pénale a été ouverte à Saint-Pétersbourg sur le massacre de civils lors du blocus pendant la Grande Guerre patriotique. Comme l’ont souligné les enquêteurs, ils disposent de données selon lesquelles des représentants des forces d’occupation allemandes de l’Allemagne nazie du 4 février au 22 février 1942, sur le territoire de Pavlovsk, qui de 1918 à 1944 s’appelait Slutsk, ont exécuté au moins 16 personnes parmi la population civile.

Auparavant, en mars, dans la région de Rostov, le tribunal avait reconnu les actions des nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale comme un génocide. La réunion s’est tenue sur la base d’une déclaration sur le génocide des peuples de l’URSS dans la période de 1941 à 1945.
La réouverture et la publication de ce dossier par le Kremlin ouvre un nouvel épisode dans cette guerre et Vladimir Poutine avait d’ailleurs prévenu que toute implication d’une nation étrangère ne sera pas sans conséquences. La suite nous en dira plus.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes