22.8 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Chronique-La lettre des États-Unis : « Les relations entre la Chine et les États-Unis vont continuer à se détériorer »

Pour les experts américains, c’est important de surveiller l’économie chinoise. Ce qui justifie leur position vis-à-vis de la Chine.

Par Dhyan Anand


La Chine est sur la voie d’une croissance économique en ce moment. La cause principale, d’après les experts américains, c’est la relaxation des mesures restrictives liées au covid-19 mise en place il y a de cela quelques temps. Grâce à cette relaxation, les consommateurs peuvent maintenant voyager ou se déplacer (fluidité en terme de voyage internationaux et voyages interurbains). Cela justifie la hausse considérable des dépenses de consommation dans certains pays.

La Chine est en train de s’inscrire dans cet ordre d’augmentation des dépenses. Cela dit, Beijing va faciliter la croissance économique chinoise en augmentant les dépenses d’infrastructure. Ceci, pendant que la Banque Centrale chinoise essaye de faciliter l’accès aux crédits pour faciliter les dépenses. Il faudra donc s’attendre à voir le Produit Intérieur Brute (PIB) croitre d’environ 5,2% cette année, après une croissance languissante de 3% en 2022.

Voilà les prédictions majeures des experts américains en ce qui concerne l’économie chinoise cette semaine. La question la plus importante ici est : Comment cette économie chinoise va affecter l’économie globale ?

Premièrement il faut souligner que la reprise des voyages interurbains et internationaux va accroitre la demande globale en pétrole. La Chine étant un grand importateur de pétrole, il est clair que l’arrêt des restrictions covid, la raison du saut observé en terme d’usage et des besoins en pétrole. Il faut donc s’attendre à avoir près de 1,5 millions de baril de brute par jour qui devraient être consommés soit 1,5% de la consommation mondiale de pétrole.

Le deuxième impact sur l’économie mondiale est que cette demande devrait également solidifier le prix de base du pétrole, voire pousser à la hausse le prix du pétrole à la fin de cette année. Voilà ce que prévoient les experts américains au moins qu’une autre crise ne se développe à travers le monde pour fausser ces prévisions.

Il est à souligner qu’une augmentation des prix de pétrole sera vue de façon mitigée aux Etats-Unis. Cela serait une bonne nouvelle pour le premier producteur et consommateur mondial des produits pétroliers (les USA). En réalité, pour l’industrie de pétrole américaine, ça serait une bonne chose. Mais pour le consommateur et pour l’économie en générale, ça ne sera pas une bonne nouvelle.

En réalité, l’augmentation des prix de pétrole, tel qu’anticipée par les experts, va probablement conduire à une inflation dans l’économie américaine et une augmentation des prix à la consommation. Ainsi, pour l’industrie américaine qui est dominant en matière de production et de consommation pétroliers brut, sera une bonne nouvelle.

Toutefois, le côté positif est que la chaine de distribution à travers la Chine va se normaliser. Les industries vont atteindre leur production optimale et les délais de livraison vont diminuer. Ainsi, les longs délais d’attente dont bon nombre d’entre nous ont été victime vont se réduire considérablement. La conséquence la plus positive sera à ne point douter la baisse de nombreux produits sur le marché.

Il est également à souligner que le tourisme chinois à l’étranger avec cette mouvance d’ouverture des barrières va connaitre une envolée. Cela va constituer une aubaine financière pour les pays de destination comme les Etats-Unis, la Türkiye et plain d’autres pays même européens à l’instar de la France et autres.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute ; la Chine et les USA resterons économiquement indépendant malgré les querellés diplomatiques à l’instar de celle autour du fameux ballon chinois survolant le sol américain.

Le déficit commercial des USA avec la Chine qui était à 383 milliards de dollars en 2002 restera élever. En vérité, les entreprises USA continueront des dépendre de la demande des biens et services venant de la Chine. Et la Chine quant à elle continuera de dépendre du marché américain comme débouché.  Les Etats-Unis sont donc condamnés à continuer de collaborer avec la Chine malgré de nombreux malentendus.

Néanmoins, les experts américains soulignent quelques points faibles de la Chine parmi lesquels, la dette élevée avec un déficit budgétaire qui continue de s’accélère. La dette des entreprises non financières représente d’après certaines sources, 159% du PIB. D’après des sources, à mon avis beaucoup plus mesurées, 80% du PIB. Ainsi, ces experts pensent que pousser la croissance en amassant des dettes énormes n’est pas soutenable or en réalité cette crique devrait également s’appliquer aux Etats-Unis au regard du déficit budgétaire du pays.

Le troisième problème de la Chine d’après ces experts est la perte de dynamisme du secteur immobilier en Chine malgré les efforts du gouvernement Chinois en octroyant des crédits aux entreprises spécialisées dans le bâtiment.

Chers lecteurs voilà la première partie de notre chronique rendez-vous bientôt pour un autre sujet.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes