20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Soudan du Sud : Une nouvelle période de transition dès ce 23 février 2023

Elle durera 24 mois et sera destinée à emmener le pays vers de nouvelles élections.C’est du moins ce qui ressort de la conférence de presse donnée ce 21 février par le gouvernement d’unité nationale et de transition.

S’il est vrai que par cette décision, le gouvernement d’unité nationale et de transition prolonge la durée de sa mission, plusieurs observateurs estiment cependant ce gouvernement veut montrer sa détermination à avancer vers le respect et la mise en œuvre de l’accord de paix de 2018. Plusieurs dossiers restent en attente comme la création d’une armée unifiée ou encore la rédaction d’une nouvelle constitution.

Cette prolongation de la période de transition qui prolonge par là le statu quo à la tête du pays depuis 10 ans permettra t-elle de sortir ce pays du chao ? Que va t-il se passer si cette nouvelle feuille de route n’est pas mise en œuvre dans les temps ? Des interrogations demeurent.

Du côté du gouvernement, on se veut rassurant et on cherche à rassurer le peuple et la communauté internationale « permettez-moi de vous assurer que cette fois nous mettrons l’accord en œuvre et nous organiserons les élections dans les temps. Notre appel à la communauté internationale est de reconsidérer l’embargo sur les armes ; pour moi c’est un obstacle à la mise en œuvre de l’accord des paix ». Rassure le porte parole du gouvernement. Pour lui c’est cet embargo qui empêcherait de déployer les quelques 52 000 soldats des forces armées unifiées ayant complété leur formation en Octobre 2022.

En ce qui concerne le processus le rédaction de la constitution, le porte parole du gouvernement se veut une fois de plus rassurant à ce sujet « le processus de création de la constitution a commencé, nous allons nous assurer qu’il soit achevé à temps pour organiser les élections ».

 

                                                   Période transition au Soudan

Autre annonce faite par le gouvernement d’unité nationale et de transition au cours de cette conférence de presse, l’ouverture de l’espace civique pour les partis politiques pour une contribution de tous à la vie politique de la Nation et à la démocratie. Une déclaration qui ne rassure pas pour autant certains acteurs de la société civile qui restent sur leur faim « Mais je voudrais savoir si cela inclus la société civile et le public sud soudanais en général. Par exemple s’ils échouent à mettre en œuvre la feuille de route auront nous la liberté de manifester, pourrons nous descendre dans la rue pour leur demander des comptes sur la mise en œuvre de cette feuille de route ? » S’interroge un sud soudanais.

Cette transition sous le gouvernement d’unité nationale et de transition charrie beaucoup d’espoir pour les sud soudanais plongés dans un noir total et une insécurité. Le pays demeure sans gouvernement opérationnel depuis la prise de pouvoir par les militaires le 25 Octobre 2021 et la démission du premier ministre le 2 Janvier 2022. Cette prolongation de la transition et la mise sur pied de la feuille de route interviennent au lendemain de la visite du Pape François en début du mois et qui avait appelé à un retour à la paix dans ce pays meurtri.

Quelques jours après la visite du Souverain Pontife, la présidence avait annoncé la reprise des pourparlers avec les groupes d’opposition non signataires de l’accord de paix de 2018. Espérons seulement que cette nouvelle phase de transition n’accouche plus d’une souris pour un retour définitif de la paix dans ce pays.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes