21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Yaoundé – Obala : Les transporteurs dictent leurs tarifs

Ceci en dépit des mesures prises par les autorités à travers un arrêté signé du ministre du commerce et rendu public mi-février fixant les tarifs applicables au transport urbain, inter-urbain et péri-urbain suite à l’augmentation à la pompe des prix du carburant.Gare routière d’Obala partant de Yaoundé ce mercredi 1er Mars 2023.

C’est une ambiance ordinaire d’un jour de semaine qui prévaut ici entre bruit des cars de transport, approche des passagers par des convoyeurs et autres aguicheurs. Placé en bordure de la route et tentant de faire un auto-stop, François est un résidant d’Obala, ville située à environ 42 kilomètres de Yaoundé, venu pour un rendez-vous d’affaires et sur le point de regagner son lieu de résidence.

Seulement, contrairement aux autres passagers (une demie douzaine installés dans un car dont la destination est Obala), François refuse de payer plus de 500F pour se rendre à Obala : « Je ne peux pas payer 800F pour Obala, non jamais, ces gens exagèrent. Depuis la hausse des prix du carburant, ils nous (passagers) font voir de toutes les couleurs. Moi je ne peux pas accepter cela » Déclare dans un ton colérique, le jeune François avec son sac au dos. Pour vérifier cette déclaration, nous nous faisons passer pour un passager et nous nous dirigeons vers le convoyeur. Sans réfléchir, il nous fait comprendre que pour rallier Obala, nous devons débourser la somme de 700F CFA. A la question de savoir pourquoi ce tarif, le jeune convoyeur nous rappelle que le prix du carburant a augmenté depuis un mois. Et d’ajouter « C’est le tarif ».

Notre enquête nous fait savoir qu’ici, pendant le week-end, les tarifs passent du simple au double sans aucune forme de négociation et au mépris des tarifs en vigueur et applicables au kilomètre. En effet, dans un arrêté signé du ministre du commerce au courant du mois de février, et suite à l’augmentation depuis le 1er février 2023 des prix du carburant, l’on a appris, que s’agissant du transport inter urbain, à l’exemple de trajet Yaoundé-Obala, le tarif applicable au Kilomètre est de 14F pour les personnes âgées de 21 ans et plus. De façon simple, pour un trajet entre Yaoundé et Obala long de 40 kilomètres au moins, le montant à débourser par le passager devrait être de 575F au plus.

Gare routière Yaoudé-Obala (Olembé)

A la gare routière d’Obala, les tarifs sont fixés par les chauffeurs eux-mêmes et les raisons sont toutes trouvées : « Nous ne pouvons pas appliquer ces tarifs arrêtés par le ministre car ici, sur le terrain, nous avons nos réalités et nos contraintes », nous explique un responsable de la gare routière avant d’ajouter « En plus ici, ce n’est pas une agence qui à plusieurs cars de transport. Les cars qui chargent ici sont des indépendants et un car peut seulement faire trois tours la journée ».

Ces tarifs arrêtés par les chauffeurs du trajet Yaoundé – Obala ne datent pas d’aujourd’hui, nous confie une source, bien avant la hausse du carburant, ces chauffeurs appliquaient déjà leurs tarifs. Ajoute-t-il. Une situation de défiance qui est bien connue des autorités compétentes qui brillent par le silence, et dont les victimes sont les passagers qui, contraints de regagner qui Obala au départ de Yaoundé, qui Yaoundé au départ d’Obala, sont obligés de céder aux tarifs imposés.

Gare routière Yaoundé-Obala. Passagers prêt à embarquer

A dire que la hausse des prix du carburant, bien que souvent décriée par certains, fait le bonheur des autres qui en profitent pour se faire du profit. A quoi servent donc ces mesures si l’autorité qui les décide ne peut pas veiller à leur application stricte ?

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes