21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

En France : Des immigrés africains protestent à Paris contre le projet de loi asile et immigration

Ils sont sans papiers et immigrés clandestins originaires d’Afrique à avoir marché sur Paris le 04 mars dernier, pour s’indigner contre le projet de loi sur la politique migratoire proposée par le ministre de l’Intérieur. Réclamant de la solidarité, ils appellent à autoriser une libre circulation dans le pays.

C’est une longue marche qui part de Château Rouge jusqu’au Porte d’Aubervilliers, point final de du parcours des protestataires. Il est à souligner que cette manifestation est organisée à l’appel de nombreux collectifs de sans papiers, d’organisations syndicales et autres associations. Un troisième rassemblement, toujours contre cette loi, est programmé pour le 25 mars.

Une contre attaque des migrants face à l’intention de Paris de durcir les politiques migratoires
Il est clair que le document en préparation prévoit le durcissement des règles de séjour de certains groupes d’immigrés tout en facilitant les modalités d’expulsion.

Levant le talon contre les manigances en projection, les manifestants ont brandi des banderoles protestant contre les expulsions et la répression des sans papiers. Ils ont appelé le gouvernement français à délivrer des documents d’identité et de travail aux migrants, en brandissant des slogans comme “Solidarité avec les sans papiers !“, “La liberté”, “À bas la loi Darmanin!”, “Donnez nous des papiers!”.

Il faut souligner que le projet de loi Darmanin sur l’immigration prévoit de durcir les conditions de régularisation et de renforcer la chasse aux sans papiers. Le gouvernement français veut donc intensifier l’exécution des expulsions en réduisant les recours possibles contre les obligations de quitter le territoire français (OQTF) et en étendant les cas d’application d’OQTF “sans délais”.

                                 Des migrants africains manifestant à Paris

Dès lors, l’obtention d’un titre de séjour pluriannuel serait conditionnée au passage d’un test de français. En clair, les membres de la famille demandant un visa de regroupement familial seraient aussi soumis au test linguistique et aux “valeurs de la République”.

En outre, le gouvernement envisage d’instaurer un titre de séjour “métiers en tension” pour les travailleurs sans papiers dans certains secteurs. Cependant, “si le métier n’est plus en tension, la personne perdra son titre de séjour”, a prévenu Gérald Darmanin.
Un ensemble des dispositions qui n’arrangent pas les personnes visées par cette loi qui est à leurs yeux purs et simplement injuste.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes