21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Coupures intempestives de l’électricité : L’honorable Cabral Libii dénonce.

Malgré les interdictions glanées par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 5 et devant la mobilisation des forces de l’ordre et de sécurité, la marche citoyenne contre les coupures intempestives de l’électricité a finalement eue lieu ce 19 mars 2023 à Yaoundé.

 

De mémoire de journaliste, ils sont peu oui très peu d’ailleurs ces élus de la nation issus de l’opposition Cameroun, arborant leurs écharpes tricolores et descendant dans la rue pour dénoncer une situation de la vie sociale. Le spectacle offert ce 19 mars 2023 à Yaoundé par l’honorable Cabral LIBII aux côtés de trois autres de ses camarades du Parti, eux aussi députés de la nation, entourés de quelques militants et sympathisants ou non du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), restera certainement dans les archives de la mémoire collective, non comme un dépassement de l’autorité de l’Etat mais comme une victoire à mettre à l’actif de la démocratie. Malgré les interdictions de manifestations servies et desservies par le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 5, la marche annoncée par le député de la Nation pour dénoncer les coupures intempestives de l’électricité a connu son effectivité malgré la faible participation des camerounais et le déploiement sur l’itinéraire déclaré, des forces de maintien de l’ordre.

« Une marche qui devrait avoir lieu de 14h à 16h sur un espace d’à peine un kilomètre, ils préfèrent y mettre des pauvres policiers depuis 8h sous le soleil puis sous la pluie. (…) De toute façon ‘, le message est passé. Nous n’avons pas besoin d’un coup de matraque supplémentaire, d’une attestation particulière, nous n’avons pas besoin de faire le buzz. Je vais continuer à veiller au grain. Je vais continuer à les tenir au plus près. Parce que j’ai découvert qu’on peut éviter de délestages. Entre la gabegie, entre la négligence, entre le banditisme, c’est tout cela qui donne lieu à ces coupures intempestives de l’électricité», a  déclaré l’honorable Cabral Libii devant les manifestants ayant fait le déplacement.

En effet, La problématique du déficit énergétique se pose alors que seul 63,5% de la population Camerounaise a accès à l’électricité. La demande est estimée à 1379 MW en 2021, pour une offre de 1047 de MW. Soit un déficit d’environ 330 MW. La croissance de la demande est estimée à 7,5%/an. Le parc de production    de l’énergie électrique au Cameroun nous renseigne que la capacité installée au Cameroun, était de l’ordre de 1529 MW en 2020. Elle est répartie entre les centrales hydroélectriques (61,7%) MW, thermiques (24,1%), à gaz (14,1%) et les champs des panneaux solaires (0,1%).

De même, le pays présente un très grand potentiel hydroélectrique, progressivement mis en valeur par la construction de grandes centrales hydroélectriques (MEMVE’ELE, etc.), dont la production est affectée par l’étiage. La centrale de Nachtigal d’une capacité installée de 420 MW en fin de construction, devrait apporter un nouveau souffle au système. Par ailleurs, afin de pallier aux problèmes d’étiage, il serait opportun d’accentuer la politique de construction des minicentrales hydroélectriques, à l’image de la centrale de MBAKAOU mise en service en Décembre 2021.

Enfin, le pays dispose d’énormes potentialités en termes d’énergie solaire, où l’insolation moyenne est de l’ordre de 5,8 KWh/m2/jour dans sa partie septentrionale et 4 KWh/m2/jour dans la partie sud. Pour ce qui est de la partie septentrionale, on y rapporte la mise en service récente de la centrale solaire modulaire de Guider, d’une capacité installée de 15 MW. Cette dernière devrait participer à résorber le déficit dans le Réseau Interconnecté Nord (RIN). Seuls 03 MW sont débités jusqu’à ce jour. Les contraintes de stockage et de transport d’énergie rendent toutefois cette solution non optimale, malgré son potentiel. L’installation d’une usine de fabrication des plaques solaires pour un usage direct par les ménages serait donc une solution compatible avec notre environnement.

Les camerounais veulent sortir du noir, et du rationnement imposé par les sociétés en charge de ce secteur.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes