25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Guerre en Ukraine : L’Occident ciblait le peuple avec les sanctions, mais “nous avons tenu” déclare le Premier Ministre russe

C’est en dressant le bilan de la situation économique du pays en proie depuis un an aux sanctions occidentales que, Premier Ministre russe a exprimer sa satisfaction de voir la Russie rester debout malgré ces sanctions.

Il souligne fort bien que malgré les tentatives de l’Occident de mettre en échec l’économie russe et d’exposer son peuple à un chômage de masse, la Russie a réussi à tenir.
En effet, les tentatives d’exclure la Russie de l’espace économique mondial à partir des sanctions faisant suite à la guerre en Ukraine semblent avoir échoué ; car Moscou continue de renforcer ses liens avec les pays amicaux à l’instar de la Chine et bien d’autres. C’est ce qui ressort de la présentation du rapport sur le travail du gouvernement russe en 2022.

Mikhaïl Michoustine en tête à tête avec Poutine

Selon ses déclarations du 23 mars, le Premier Ministre russe regrette l’attitude de l’occident. Car,en introduisant les sanctions, l’Occident a tenté d’assurer qu’elles ne visaient pas les Russes, mais maintenant il est clair pour tout le monde que “la cible principale, c’était notamment le peuple russe”.
Pour le membre du gouvernement, l’année dernière fut celle d’ « une longue période d’adaptation » et de “réassemble des liens économiques”, mais la Russie est parvenue à ramener “l’économie sur une trajectoire de croissance”.

Quelques points forts de ce maintien de cette croissance

A l’interne, les mesures entreprises par le gouvernement ont permis de surmonter l’inflation qui se rapproche désormais du niveau projeté de 4%, et de ramener le chômage à un niveau historiquement bas. En effet, en décembre dernier ce taux d’inflation était de 3,7% et en janvier de 3,6% en valeur relative, selon le Premier ministre.

En outre, il faut aussi souligner que la Russie est parvenue à réduire les pressions inflationnistes et à maintenir la stabilité du secteur bancaire.
Aujourd’hui, même certaines organisations internationales prédisent désormais une dynamique positive pour la Russie en 2023 et un taux de croissance du PIB possiblement plus élevé que celui des pays développés dès 2024.
Une croissance obtenue et maintenue grâce à ses politiques multipolaires.

Selon le Premier ministre russe, on assiste depuis l’an dernier à “la transformation profonde de l’ordre mondial”, ce mouvement a accéléré, mettant “la Russie sur la sellette”.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes