24.7 C
Yaoundé
jeudi, 20 juin 2024

Europe-« Qatargate » : Eva Kaili en liberté conditionnelle

La vice-présidente déchue du Parlement européen, est sortie de prison le mercredi 13 avril 2023. Désormais placée sous bracelet électronique, elle est a également été assignée à domicile.

L’eurodéputée grecque avait été arrêtée le 9 décembre 2022 en possession de 150 000 euros en liquide. Son père, appréhendé lui aussi mais rapidement libéré, transportait quant à lui une valise contenant 750 000 euros qu’elle lui avait remis. Elle avait donc été impliquée et arrêtée dans le scandale de corruption baptisé « Qatargate » qui a non seulement éclaboussé le Parlement européen mais aussi impliqué, outre l’émirat, le Maroc et la Mauritanie. Ce mercredi, le juge d’instruction Michel Claise, en charge du dossier, a donc autorisé la libération d’Eva Kaili, la parlementaire européenne âgée de 44 ans. «Eva Kaili va sortir de prison, elle est assignée à domicile en Belgique et mise sous surveillance électronique. Le juge d’instruction vient de prendre la décision », a déclaré Antoon Schotsaert, magistrat au parquet fédéral belge quelques heures avant cette libération.

Un réseau démantelé

Mme Kaili a affirmé aux enquêteurs qu’elle avait été piégée par son compagnon, Francesco Giorgi, lequel était en étroite relation avec l’ex-eurodéputé italien Pier Antonio Panzeri. Celui-ci, qui a obtenu le statut de repenti, a, lors de ses aveux, affirmé au contraire que l’ancienne journaliste vedette de la télévision grecque était au cœur des manœuvres qu’il orchestrait avec Giorgi, au travers notamment des fondations qu’il avait créées dans la capitale belge.

Le dernier suspect incarcéré dans cette affaire de corruption, l’élu belge Marc Tarabella, devrait être libéré à son tour en fin de semaine. Toutefois ces présumés auteurs de corruption reste sur le viseur de la justice.

L’Europe : Un continent qui enregistre des taux de corruption très élevés

L’indice de perception de la corruption (CPI), créé en 1995 par l’ONG Transparency International, permet de classer 180 pays en fonction du degré de corruption perçu dans les administrations publiques et la classe politique. Les notes vont de 0 (fortement corrompu) à 100 (très peu corrompu).

Allant sur cette base, parmi les 20 meilleurs pays listés par Transparency International, 9 sont situés dans l’Union européenne. Particulièrement les pays du Nord et de l’Ouest de l’Europe qui tirent le Vieux continent vers le haut de ce classement. Le Danemark (90/100) et la Finlande (87/100) se distinguent tout particulièrement en occupant les deux premières places de ce classement.

Ils sont suivis par la Suède à la 5e place (83/100). Viennent ensuite les Pays-Bas (80/100) et l’Allemagne (79/100) aux 8e et 9e place. L’Irlande et le Luxembourg complète ce top 10 mondial avec une note identique de 77/100. La France est quant à elle à la 21e place avec 72/100, derrière la Belgique (18e avec 73/100) mais juste devant l’Autriche (22e avec 71/100).

On peut aisément voir à la lumière des chiffres sus-évoqués, que le phénomène de corruption en Europe est bien ancrée.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes