22.2 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Géostratégie : Le G7 serait-il inquiet de la poussée des BRICS ?

Selon le quotidien japonais Sankei Shimbun, l’intention des BRICS de créer leur propre monnaie et son ambition de s’élargir à plusieurs Etats semble susciter de fortes craintes du G7.

“Les BRICS augmentent leur présence en tant que contrepoids aux nations occidentales.” A souligner le quotidien japonais Sankei Shimbun. En effet, le journal conservateur japonais fait savoir que lors du sommet du G7 qui débute le 19 mai à Hiroshima, les travaux seront menés en tenant compte de l’influence grandissante des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui deviennent un “contrepoids” à la domination de l’Occident.
En effet, « en tant que contrepoids à l’Occident, les BRICS pourraient devenir un centre d’attraction pour le Sud global, comme on appelle des pays émergents et en développement situés essentiellement dans l’hémisphère sud”, détaille l’édition.

Diminuer la dépendance au dollar : Un défi que pourrait relever les BRICS
Le journal rappelle que la monnaie unique sera au centre des discussions lors du sommet des BRICS en août prochain en Afrique du Sud. “L’objectif majeur sera la diminution de la dépendance vis-à-vis du dollar”, précise la même source. Il faut reconnaitre que la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis et la situation autour de l’Ukraine ont eu pour effet un renchérissement sensible de la monnaie américaine.
Pour le quotidien, “les monnaies des pays en développement ont perdu en valeur, ce qui ne répond pas à leurs intérêts et suscite un mécontentement. Certains pays craignent d’être exclus de la zone de dollar suite à des sanctions de Washington”.

19 pays frappent à la porte des BRICS
Un autre sujet de préoccupation de l’Occident est l’intention de se joindre aux BRICS affichée d’une manière ou d’une autre à la fin du mois d’avril par 19 pays. On relève au premier chef l’Arabie Saoudite et l’Iran qui rejettent les valeurs occidentales.

“Les membres du G7 cherchent à renforcer leurs liens avec le Sud global. D’où l’invitation au sommet d’Hiroshima des dirigeants brésilien et indien”, conclut le journal.
Selon une information puisée auprès des autorités sud-africaines, 19 pays sont intéressés par l’adhésion aux . Outre l’Arabie saoudite et l’Iran, il s’agit, parmi ceux-ci, notamment de l’Algérie, de l’Argentine, de l’Égypte, de l’Indonésie et des Émirats arabes unis.

Les événements ayant cours dans la planète traduisent aisément la tendance forte des Etats à aller vers la multipolarisation en optant librement pour les partenaires de choix. Une situation qui ne semble pas arranger les tenants de l’ancien ordre mondial

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes