24.7 C
Yaoundé
jeudi, 20 juin 2024

Société : L’Unité Nationale dans l’obscurité ?

A quelques heures de la célébration de la 51è édition de la fête nationale de l’Unité, les habitants de la capitale politique du Cameroun Yaoundé vivent dans ce qu’il convient d’appeler ‘’ rationnement en énergie électrique ‘’. Une situation qui met à mal l’économie nationale et frustre plus d’un.

Décidément au Cameroun, la seule chose qui vaille est, les motions de soutien urbi et orbi et des appels à fort élan de conservation de pouvoir d’une certaine élite à la candidature du président Paul Biya aux prochaines élections présidentielles, normalement prévues en 2025. Sur le plan de la gestion des affaires de la cité, c’est un véritable échec. Les besoins les plus primaires de la classe moyenne sont loin d’être satisfaits et vont même de mal en pis. S’il y a un secteur qui est considéré comme moteur de l’économie, c’est bien celui de l’énergie électrique.

Vue aérienne d’un quartier de la ville de Yaoundé dans l’obscurité

Depuis quelques semaines déjà, ce secteur présente ( et ça n’est pas nouveau ) des manquements graves conduisant à des coupures régulières et constantes de l’énergie électrique. Des quartiers dans la capitale Yaoundé, près du palais présidentiel et situés dans des zones administratives sont parfois délestés de l’énergie électrique pendant des jours 24h/24 sans qu’aucune explication des entreprises compétentes encore moins du régulateur ne soient données. Les ménages et les entreprises font recours à des sources d’énergie alternatives, les moins lotis font recours aux bougies ou aux lampes tempêtes connues sous l’appellation de ‘’ ancien sonel ‘’.

Une situation inquiétante bien que cela ne semble pas inquiéter les autorités, à quelques heures de la célébration de la fête nationale de l’Unité le 20 mai prochain. Cette « Unité » sera-t-elle célébrée dans l’obscurité ? Cela n’est pas à exclure quand on sait qu’au Cameroun, on peut se permettre de délester en énergie électrique la place même du défilé civil et militaire le 20 mai malgré la présence du chef de l’Etat sans que cela ne dérange personne. C’est peut-être aussi ça l’Unité Nationale et le vivre ensemble.


Il ya deux semaines, la société Eneo, spécialisée dans la distribution de l’énergie électrique basse tension affichait une ardoise d’impayés de l’Etat de plus de 100 milliards de Francs CFA et faisait savoir au Premier ministre son mécontentement. Dans la même veine, un regroupement de plus de 140 sous- traitants dans le secteur de l’énergie électrique annonçait la cessation de ses activités dès le le 10 mai 2023, si sa situation d’impayés n’était pas régularisée. Qu’en est-il de ces deux cas ? Le gouvernement brille par le silence, un silence coupable ? l’avenir certainement nous le dira.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes