25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Cameroun-Electricité : La Sonatrel affiche un bénéfice de 2,6 milliards de FCFA en 2021, malgré 70% de factures impayées

Au cours de l’année 2021, la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel) du Cameroun a réalisé un bénéfice net de 2,6 milliards de FCFA.

Selon les données compilées dans le rapport 2021 sur la situation des entreprises publiques publié par la Commission technique de réhabilitation(CTR) des entreprises du secteur public et parapublic, cet indicateur est en augmentation d’un peu plus de 200 millions de FCFA (+6,9%) par rapport à l’année 2020, que l’entreprise avait clôturée avec un bénéfice de 2,4 milliards de FCFA.

Le rapport de la CTR révèle alors que la Sonatrel réalise cette performance dans un contexte marqué par d’énormes difficultés à recouvrer les factures auprès de ses clients. « On observe une augmentation des créances clients de plus de 70%, qui se justifie par le non-paiement des factures émises par la société, par ses principaux clients (…), en raison des réglages en cours de finalisation dans le cadre de la réforme du secteur de l’électricité, notamment l’indemnisation de la société Eneo suite au retrait anticipé des actifs de transport, ainsi que la signature des contrats d’accès au réseau de transport (CART) », précise l’organisme spécialisé du ministère des Finances dans son rapport.

Dans le détail, indique la CTR, « (…) sur un montant total facturé cumulé au 31 décembre 2021 de 228,79 milliards de FCFA, seul un montant de 42,19 milliards de FCFA a été recouvré auprès de la société Eneo, dont 9,9 milliards de FCFA en 2021 avec le concours de l’État, notamment dans le cadre du mécanisme de compensation tarifaire ».

Ces factures de transport d’énergie, apprend-on, représentaient pourtant plus de 80% des revenus de la Sonatrel au cours de l’année 2021, et sont principalement adressées à une dizaine d’entreprises. Il s’agit notamment du concessionnaire du service public de l’électricité qu’est Eneo ; des producteurs indépendants d’électricité KPDC (centrale à gaz de Kribi) et DPDC (centrale thermique de Dibamba) ; des producteurs de ciment Dangote Cement, Cimaf et Cimencam ; de la Compagnie camerounaise de l’aluminium (Alucam) ; puis d’Electricity Dévelopment Corporation (EDC), l’entreprise publique de patrimoine du secteur de l’électricité.

Face à cette difficulté à recouvrer ses factures, la CTR conclut qu’en dépit du résultat net en augmentation de 6,9% en 2021, avec des « ratios de liquidité et de solvabilité qui ne reflètent pas la réalité », « la situation financière de la société présente un risque élevé ». Même si, poursuit l’organe du ministère des Finances, « les évolutions constatées au cours du premier semestre 2022 avec le paiement par l’État de l’indemnité de reprise des actifs transport à la société Eneo, ainsi que l’amorce de la signature des CART, laissent présager un rétablissement progressif de l’équilibre financier » de la Sonatrel.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes