21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Présidentielles 2024 au Sénégal : Macky Sall renonce à une troisième candidature

Le président sénégalais Macky Sall est enfin monté au créneau ce 03 juillet 2023 pour annoncer officiellement qu’il ne se représentera pas pour une troisième candidature à la présidence de son pays en 2024.

C’est une nouvelle qui contribuera certainement à désamorcer certaines tentions en vue dans le pays et nées de l’éventualité d’une candidature déguisée du Président Macky Sall à la présidentielle de 2024, alors que cette possibilité le mettrait à une position d’illégalité. Entre rumeurs et tentions sous-jacentes, la vérité vient d’émergée : Macky Sall ne sera pas candidat en 2024.

Celui qui tient jusqu’à la date butoir les rênes du Sénégal a déclaré : « Mes chers compatriotes, ma décision longuement et murement réfléchie : Je ne me présenterai pas aux élections en 2024. Et ceci même si la constitution me l’autorise. » Si cette déclaration peut être considéré comme une preuve d’un esprit démocratique aguerri de la part des observateurs étrangers et même nationaux à l’instar de Yousouf Ndure qui vient de lui adresser ses félicitations, cela semble loin d’apaiser les tensions en cours dans le pays.

L’équation Sonko

Un problème attend toujours une réponse avant 2024, celui de la libération d’Ousmane Sonko de toute charge fabriquée dans l’optique de l’écarter de la course à la présidence de 2024. Les sénégalais voudraient avoir la liberté de choisir librement leur candidat. Selon certains observateurs de cette actualité, mort ou vif, Sonko reste jusqu’ici l’homme attendu de tous.

Des questions se posent néanmoins sur le motif réel de cette décision. Est-ce sous l’effet des tensions du peuple ou par sa volonté personnelle ? En réalité un doute pesait déjà sur l’organisation de ces élections à la date prévue au regard des soulèvements ayant cours dans le pays. Une possibilité du report de cette échéance avait été envisagée. Aujourd’hui l’une des grosses craintes d’embrasement du pays vient d’être écartée par cette déclaration. Il reste néanmoins attendu que Macky Sall lâche prise en évitant de présenter un dauphin et de laisser le peuple faire son choix. Le cas de la Côte d’Ivoire avec le Président Alassane Dramane Ouattara est encore dans les mémoires.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes