24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Coupe du monde de football féminin: Avec quatre pays qualifiés, l’Afrique voit plus grand.

La neuvième édition de la Coupe du monde féminine a débuté ce jeudi en Australie et en Nouvelle-Zélande : 32 pays, répartis en huit groupes de quatre, vont se disputer le succès final entre le 20 juillet et le 20 août. Parmi eux, quatre nations africaines. Un représentant de plus qu’il y a quatre ans en France. Ce contingent renforcé nourrit des ambitions en hausse dans la lignée du cador nigérian.

Le Nigeria rêve plus grand.

Le Nigeria, valeur sûre du continent, ose rêver grand pour sa 9e phase finale porté par sa star, Azizat Oshoala. L’ attaquante sort d’une saison pleine et d’un sacre en Ligue des Champions avec le FC Barcelone. Le Nigeria est la première nation africaine à entamer son tournoi. Logé dans le groupe B, avec l’un des deux pays hôtes l’Australie, les Super Falcons affrontent pour commencer le Canada, à 2h30 TU, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les supers falcons ont traversé le premier tour lors des deux dernières éditions, cette année le Nigeria vise le dernier carré de la compétition.

L’Afrique du sud peut-elle créer la sensation ?

En l’absence des lionnes du Sénégal et du Cameroun, la surprise pourrait venir de l’Afrique du Sud. Championne d’Afrique en titre, les Banyana Banyana disputent seulement leur deuxième Mondial. Une grande partie de la sélection évolue au pays, un manque d’expérience du plus haut niveau qui leur coûtera peut-être dans un groupe G qu’elles partagent avec l’Argentine, l’Italie et la Suède.
La Zambie et le Maroc pour leur premier mondial.

Les deux autres représentantes africaines sont des novices en Coupe du monde. Le Maroc et la Zambie bénéficient toutefois de groupes ouverts pour espérer rejoindre les huitièmes de finale. Finalistes de la dernière CAN féminine, les Lionnes de l’Atlas, pour leur première participation au Mondial, ambitionnent de rééditer des hommes au Qatar. Il faudra être costaudes dans le groupe H avec la Colombie, l’Allemagne, et la Corée du Sud.
Pour la première phase finale de Coupe du monde de son histoire, la Zambie, elle, ne vient pas faire de la figuration, à l’image de son dernier match de préparation. Grâce à un doublé de l’inévitable buteuse Barbra Banda, écartée de la CAN féminine en 2022 en raison de« vérifications sur son genre » et ne répondant pas aux « critères fixés par la CAF », les Copper Queens ont battu les Allemandes (3-2), une des équipes favorites du Mondial. Les Copper Queens sont logées dans le groupe C avec le Japon, l’Espagne et le Costa Rica

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes