25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Souveraineté technologique: Une entreprise russe se propose de libérer l’Afrique du joug de l’Occident

L’entreprise du groupe russe Rosatom se propose d’aider les pays africains à être technologiquement souverains. Car c’est cette souveraineté qui permet à la Russie de faire face aux nombreuses pressions qu’elle subit. On peut tirer ces conclusions des propos de Rosatom AlekseÏ PDG de l’entreprise hyponyme.

Alors que la Russie est actuellement frappée de toute sorte de sanctions visant ses différents secteurs économiques, le PDG de Rosatom Alekseï Likhatchev a insisté sur la portée de la souveraineté technologique, dont plusieurs projets avaient été proposés aux pays africains.
“Nous proposons des projets de souveraineté technologique comprenant toute une gamme de compétences depuis la formation de spécialistes jusqu’à la mise en place d’entreprises sur le territoire du continent africain en passant par l’engagement de nos partenaires africains dans les réseaux technologiques que nous créons en Russie ou dans d’autres pays amis”, a-t-il déclaré à la presse.

La gamme des propositions de Rosatom

Selon le PDG, de nombreux pays africains témoignent d’un grand intérêt et d’un important potentiel en matière d’énergie nucléaire civile. Mais Rosatom leur propose des solutions différentes, et pas seulement de grandes centrales : de plus petits modèles pour les pays dénués de système énergétique développé ou des centrales flottantes pour ceux ayant un littoral étendu.

Le Rwanda et l’Ethiopie déjà partenaire de Rosatom

Il est à relever que lors de sa visite du chantier de la centrale nucléaire d’El-Dabaa en Égypte mardi 18 juillet dernier, M.Likhatchev a annoncé que Rosatom escomptait obtenir d’ici fin 2023 l’autorisation de construire le quatrième réacteur de la centrale. El-Dabaa, le premier projet important de Rosatom en Afrique, est la première centrale nucléaire égyptienne qui sera construite par le groupe russe au bord de la Méditerranée à environ 300 kilomètres au nord-ouest du Caire.

La souveraineté technologique : Une nécessité pour le développement de l’Afrique

Les pays dit « développés » sont ceux technologiquement évolués et qui font un usage pacifique du nucléaire. Cet usage pacifique du nucléaire pourrait permettre au pays africains de développer des industries de pointe et partant avoir une production massive et nourrir le monde. En effet, selon une étude, les sciences et les technologies nucléaires peuvent jouer un rôle important dans le domaine de la santé et de l’agriculture. A cet effet, leur usage pacifique doit-être renforcé en tant que moteur de développement. Selon la même étude, le nucléaire fournit des outils qui permettent de mesurer l’impact du changement climatique sur l’agriculture et de développer des pratiques agricoles intelligentes.
Face aux problèmes que rencontrent les industries africaines parmi lesquels des délestages ou coupures intempestives d’énergie électrique, les centrales nucléaires et les avantages qu’elles regorgent seraient une aubaine pour l’industrialisation et le développement de l’Afrique.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes