20.3 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

 Entrepreneuriat féminin : difficultés socio-économique dans un contexte de ZLECAF

 Danielle Nlate, Présidente du Réseau des Femmes Actives de la Cemac s’est confiée à la rédaction de La Crème Hebdo, au cours d’une interview où elle présente les entraves que rencontrent les femmes dans l’implémentation de la ZLECAF et les avancées observées au cours de ces dernières années.

Quelles sont les difficultés auxquelles font face les femmes entrepreneures africaines dans le processus de mise en oeuvre de la ZLECAF ?

La ZLECAF est un instrument au service de l’entrepreneuriat féminin en Afrique. Elle présente de nombreux avantages et opportunités.
Cependant beaucoup de difficultés entravent au plein succès des projets des femmes entrepreneures dans un contexte de ZLECAF parmi lesquelles les tracasseries douanières, les inégalités dans le traitement des produits et Les barrières tarifaires.L’on enregistre 90% de femmes victimes d’abus dans le cadre de leurs activités de commerce transfrontalier. Les femmes sont victimes de corruption, de violences physiques et psychologiques le long des corridors .

Par ailleurs, le caractère informel de leurs activités , l’insuffisance en matière de gestion d’entreprise,de techniques de marketing,le manque d’informations sur les textes et lois régissant toute activité liée au commerce extérieur.Tout ceci, constitue un handicap certain pour le leadership économique des femmes.Elles ignorent la qualité,le type de produit,la différence entre un produit taxable et un produit de crû qui pourrait être exonéré de douanes .Les femmes ne savent pas que lorsqu’elles ont une camionnette de plantains,de macabo,il s’agit des produits crû et ils ne doivent pas être taxés.Le manque d’informations en exhortant toutes les femmes de s’approprier des textes, lois et règlements de la communauté en matières de commerce extérieur.

Peut-on relever des avancées considérables depuis la mise en oeuvre de la ZLECAF en 2018 jusqu’à ce jour?

Les États de l’Afrique centrale essayent autant que possible à réduire au maximum les tracasseries dont les femmes sont victimes sur le long des corridors.Il y’a une très grande amélioration dans le climat des affaires à travers la réduction des tracasseries douanières,la facilitation dans les opérations de transit, l’élimination progressive des droits de douane et le renforcement de la sécurité transfrontalière.

Vous êtes la présidente du Réseau des Femmes Actives de la Cemac qu’elles sont les opportunités que vous mettez à la disposition des femmes entrepreneures
Le REFAC regroupe des groupes d’initiative Commune(GIC) des associations et d’autres groupes de l’Afrique Centrale.Nous permettons aux femmes de s’epanouïr à travers des formations de renforcement de capacités,des voyages d’études,la recherche de financement et de subventions pour leur permettre de mieux se déployer. Par ailleurs, nous organisons depuis près de 14 ans le Fotrac, une foire multisectorielle , transfrontalière à la frontière Cameroun- Gabon-Guinée équatoriale qui permet aux entrepreneures d’agrandir leur portefeuille client,de présenter leurs produits pour plus de visibilité.

Pour mémoire,c’est en 2018 qu’à été signé l’accord portant création de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine à Kigali au Rwanda. La ZLECAF ambitionne de créer un marché unique africain avec la libre circulation des marchandises, des services, des personnes et des capitaux.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes