24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Industries extractives : Le Cameroun peine à se conformer aux normes ITIE.

Seules 03 sur 14 mesures correctives prescrites par le Conseil d’administration ITIE au dernier exercice de validation ont été exécutées par le Cameroun.

L’initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives au Cameroun (ITIE) a présenté ce 15 Septembre 2023 à Yaoundé le niveau d’avancement du Cameroun dans la validation de ce processus.
En effet c’est le 1er octobre prochain que le Cameroun sera évalué sur 15 mesures correctives. Une mission de pré-validation est venue au Cameroun et a prescrit des indications qui pourraient aider le Cameroun à passer avec brio toutes les étapes. Par ailleurs, toute non conformité à la prochaine validation relative aux recommandations qui ont été données dans les validations précédentes sera le signe de la suspension du Cameroun du processus ITIE.

FUH Calistus Gentry ministre des Mines et du Développement Technologique par intérim.

L’affaire Glencore au cœur des échanges 

Cet atelier a été une opportunité pour les membres de la société civile soucieuse de la transparence dans les industries extractives et à la bonne utilisation des ressources minières et pétrolières de faire un plaidoyer à l’endroit des pouvoirs publics afin de trouver un consensus entre les deux parties: << Ce rapport du procès ITIE Cameroun met un accent sur ce scandale international. Il convient de suivre cette affaire de près dans lesquels les intérêts de notre pars sont défendus à travers la SHN. Le comité ITIE a pris une décision qui sera rendue public dans les prochains jours.>> Décrit Professeur FUH Calistus Gentry, ministre des Mines et du Développement Technologique par intérim. Il est question d’établir les responsabilités et de réclamer les compensations au sein de la société Glencore. <<La société civile camerounaise exprime sa préoccupation et réaffirme son engagement envers la transparence.>> Confie Monsieur Abdou WAHAB Représentant de la société civile.

          Abdou WAHAB Représentant de la société civile.

La société civile agissant dans le secteur minier a formulé les recommandations suivantes à l’endroit des pouvoirs publics notamment la finalisation des contrats de travail du personnel du secrétariat permanent de l’ITIE avant la période de validation, la signature du décret portant organisation du groupe multipartite pour le suivi et la mise en œuvre du procès ITIE au Cameroun avant l’échéancier du 30 septembre 2023, la nécessité d’entreprendre des démarches auprès de Glencore afin de récupérer des compensations et autres dédommagements à l’instar de la République Démocratique du Congo.

Par Raissa FOUDA

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes