20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Protection sociale au Cameroun

Le plaidoyer du ministre du travail devant les députés pour la vulgarisation de l’assurance volontaire.
Le ministre du travail et de la sécurité sociale sollicite le concours des députés à l’Assemblée nationale pour le renforcement du cadre juridique et institutionnel de la protection sociale et la vulgarisation de l’assurance volontaire au Cameroun. Devant la représentation nationale, le ministre Grégoire Owona a ressorti le tableau noir de maux qui minent les employés du secteur privé. L’on note comme le déplorer la non immatriculation des employés à la Caisse Nationale de prévoyance sociale ( Cnps), le non versement des cotisations sociales par les employeurs,des licenciements abusifs, salaires dérisoires, abandon des employés en cas de d’accident de travail ou de maladie. La liste est loin d’être exhaustive. Avec la survenance de la pandémie à coronavirus, plusieurs patrons d’entreprises privées réussissent l’exploit de retenir le salaire de leurs employés au motif que la pandémie porte atteinte à l’économie de l’entreprise. Même les entreprises citoyennes les plus insoupçonnées excellent dans cet exercice. La Matgenie où les employés accusent près de 12 mois d’arriérés de salaire. Il est en de même de la société le Bus qui fait dans le transport urbain de masse à Yaoundé où les employés réclament près de 04 mois de salaire. Il en est également de Lanacome( Laboratoire National de contrôle de la qualité des médicaments et d’Expertise).
Le Directeur général de la Cnps , Noël Alain Mekulu Mvondo Akam a fait savoir aux députés de la nation qu’il y a des entreprises qui brillent dans l’emploi frauduleux des personnels temporaires. Dans leurs missions régaliennes, la cnps et le ministère du travail sont le bras séculier de l’État dont le rôle est de garantir la protection sociale du travailleur. Ne pas afflilier son personnel à la cnps ou ne pas verser les cotisations sociales de ces derniers, c’est faire d’eux des Misérables au moment de la retraite. L’on comprend pourquoi d’après le Directeur général de la cnps, la retraite est redoutée et pourquoi plusieurs meurent rapidement sans profiter de leur moment de repos : « *La protection sociale, la prévoyance sociale, la sécurité sociale et tout ce qui y va autour , si vous avez bien suivi l’intervention du ministre devant la commission, porte essentiellement sur les mécanismes mis en place pour assurer le bien-être du travailleur, qu’il a un emploi, qu’il a un salaire, qu’il a une couverture sociale, qu’il peut bénéficier d’une pension , de diverses prestations. De toute façon, il y en a une vingtaine, je ne peux pas les énumérer toutes. Mais que le travailleur a droit à toutes ces prestations sociales en plus de son salaire qui lui permet de s’assurer que non seulement il couvre sa propre personne, que son avenir en terme de retraite est aussi garanti par les institutions compétences y compris la Cnps ».*
Le ministre Grégoire Owona sollicite donc les élus de la Nation pour la vulgarisation de l’assurance volontaire auprès de la population active du pays. Le ministre du travail faisait ainsi le point de la situation de la prévoyance et de la sécurité sociale au Cameroun vendredi dernier à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes