24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

L’eau de pluie : La manne des populations des quartiers Ekounou et deux chevaux à Yaoundé.

A un Jet de pierre du centre ville de la capitale politique du Cameroun, les populations des quartiers Ekounou et deux chevaux ont les pieds dans l’eau mais la gorge sèche. Seule la pluie leur accorde encore le précieux sésame.

Il ne fait pas bon vivre dans certains quartiers de Yaoundé . A Ekounou et à deux Chevaux, les populations ont pour source ou point d’approvisionnement, l’eau qui vient du ciel. Les bornes fontaines sont à sec. L’eau potable reste un vieux souvenir : « Mon fils, c’est comme si on est maudit ici à Ekounou. Je ne parle pas de ceux résidant à deux chevaux. Pour avoir de l’eau, je ne parle pas de l’eau potable, je parle d’une simple eau pour laver les habits et faire la vaisselle, c’est tout un calvaire », nous explique madame Alima, ménagère . Pour Christelle résidant au quartier deux chevaux, la pénurie d’eau potable ne se comprend plus : « C’est comme si on tire le diable par la queue ici. Si on t’explique ce problème et tu le comprends, c’est que tu as compris le Cameroun », lance-t-elle en riant comme pour se moquer des pouvoirs publics.

A la question de savoir d’où provient le précieux pour faire la cuisine et autres, Madame Essindi pulcherie va donner une réponse qui, bien que amusante, suscite des interrogations dans la commune de Yaoundé 4e d’où vivent ces populations : « Mon frère, vient un peu ici quand il pleut. Tout le monde recueille seulement l’eau de pluie. La nuit, quand tu sors pour recueillir l’eau de la pluie qui tombe, tu te rends compte que tout le quartier est dehors, chacun sous sa véranda. Personne quand il pleut ne dort puisque, si tu rates là, tu attends la prochaine pluie. Dieu merci nous sommes en saison pluvieuse ».

Madame Essindi Pulcherie, va nous indiquer une source au fond d’une vallée. Elle est située entre les deux quartiers. Son nom est Missolé. Une source à la qualité de l’eau approximative mais attire les populations en quête de l’eau. Du côté d’Ekounou, les populations ont fait des efforts pour aménager le site d’approvisionnement. Mais du côté de deux chevaux, aucun effort n’a été fourni. Missolé est donc la source qui sauve.
En parcourant le quartier Ekounou, l’on se rend compte que cette zone urbaine a en son sein, une grosse infrastructure de la Snec, société qui fournit de l’eau potable : « l’eau de la Snec que vous voyez là a des yeux. C’est le voisinage qui part là-bas. Le Discours que le maire nous tient est celui du corbeau et le Renard. Imaginez un peu si on a un incendie ici, où va-t-on puiser de l’eau. Toujours des fausses promesses quand on se plaint. Je pense qu’il faut bien que le ministre de l’Eau et de l’Energie descende ici ».

On se souvient que le ministre de l’Eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba avait défendu, il y a quelques mois, une enveloppe budgétaire de 228, 482 milliards FCFA devant les députés à l’Assemblée nationale pour l’exercice 2021. Sa feuille de route visait à satisfaire la demande nationale en eau et en énergie. Les populations des quartiers Ekounou et deux chevaux bien que la nappe phréatique soit riche, continuent à réclamer l’eau au ciel.

L'eau de pluie : La manne des populations des quartiers Ekounou et deux chevaux à Yaoundé.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes