21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Eglise Catholique Romaine : L’Archevêque de Paris démissionne.

Encore une autre histoire de mœurs au sein de l’Eglise Catholique Romaine. Cette fois, c’est le Diocèse de Paris qui est au centre d’un scandale sexuel. L’affaire concerne l’Archevêque, Monseigneur Michel Aupetit secoué par la presse française et l’opinion publique.   L’on lui reproche en tant que haut dignitaire de l’Eglise,  d’avoir entretenu une relation intime avec une femme. Les faits remontent en 2012 alors qu’il était Vicaire Général du Diocèse de Paris. Outre cette relation jugée insensée pour un prélat de son acabit, et qui est censé prêcher par le bon exemple au milieu des prêtres qu’il encadre et surtout aux ouailles à qui il annonce l’Evangile du Christ, il lui est reconnu des qualités d’un serviteur de Dieu violent , brutal et autoritaire dans les relations qu’il entretient avec son entourage. Un comportement qui n’honore pas l’Eglise.

Ne pouvant plus supporter, parce qu’acculé par l’opinion publique française, l’Archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit avait initié une correspondance pour le Saint Siège où il exprimait sa volonté manifeste de renoncer à sa mission Pastorale. C’était donc l’ouverture d’un feuilleton riche en rebondissements. La plupart des chrétiens estiment qu’il n’est plus digne de confiance.

Monseigneur Michel Aupetit, Archevêque de Paris quitte son poste

Le diable pousse généralement à l’erreur, celui qu’il veut dérouter. Est- ce qui est arrivé à Monseigneur Michel Aupetit ? D’aucuns répondront par l’affirmative. Toutefois, certains responsables du Diocèse de Paris s’accordent à dire que la relation n’était ni amoureuse, ni sexuelle. C’était pour le concerné, une relation plutôt ambiguë . Le Diocèse rassure les fidèles chrétiens que, la démission de Monseigneur Michel Aupetit n’est pas « un aveu de culpabilité mais un geste d’humilité ».

Avant de raccrocher sa soutane, Monseigneur Michel Aupetit a prodigué ce conseil à ses brebis :Ne regardez pas l’Archevêque , regardez le Christ ».

 Au-delà de la démission.

La démission de Monseigneur Michel Aupetit permet de comprendre que l’homme peut se faire des interdits, mais il ne saurait aller contre les lois et les phénomènes naturels. On a beau résister  à la tentation, toutefois il y aura des moments de faiblesse qui peuvent se transformer en pulsions et passions. Car, celui qui s’est privé de quelque chose pendant longtemps , peut devenir passionné de cette chose quand il la découvre. C’est ce qui arrive généralement à ce qui se privent du sexe.  Le vœu de chasteté est renvoyé aux calendes grecques. Pourtant, c’est une interdiction voulu par l’Eglise Catholique Romaine qui devient à un moment, difficile de l’observer. Ce qui explique de multiples scandales sexuels observés au sein de cette église. En absence de femmes, l’homosexualité tend à s’ériger en mode normal. Le rapport  de la Commission Indépendante du mois dernier dirigée par Jean Marc Sauvé, fait état de ce que,  330.000 majeurs ont fait l’objet de violences sexuelles par des prélats depuis 1950. Depuis 2016, certaines victimes ont commencé à être indemnisées. L’Eglise Catholique Romaine dépense beaucoup de milliards de dollars pour régler les problèmes d’abus et de scandales sexuels. Les victimes âgées de 11 à 17 ans représentent 11.000,67% .

Ce qui est curieux est que le montant de l’indemnisation  ne dépend pas de la gravité de la violence sexuelles. Il tient compte des conséquences médicales, familiales et professionnelles.

Le rapport Sauvé fait 45 recommandations pour lutter contre ces scandales sexuels. En bonne place, figurent, la prévention de l’emprise psychologique et l’abus de pouvoir, la place de la femme et des laïcs dans l’église, la réforme de la gouvernance et du droit canonique.

 

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes