21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Can Cameroun 2021 : Voici pourquoi les stades sont sous très haute surveillance des forces de maintien de l’ordre

La CanTotalEnergies 2021 se déroule au Cameroun dans un cadre hautement sécurisé au regard du dispositif en place.

Il faut souligner que des voix dissonantes avaient émis le vœu de voir l’organisation de la compétition retirée au pays, alléguant la situation sécuritaire précaire qui se vit dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Malheureusement, mal leur en a pris car la sérénité et les assurances du gouvernement Camerounais quant à l’organisation sans anicroche de l’événement  avaient été à la hauteur des attentes de la Fédération Africaine de Football. « Nous avons parlé d’infrastructures, des installations, et du très bon travail qui a été fait pour s’assurer que nous pourrons accueillir une CAN qui rendra le peuple du Cameroun fier, qui rendra le peuple d’Afrique fier.» Avait déclaré Patrice Motsepe, Président de la Confédération Africaine de Football le 21 décembre dernier au sortie d’un entretien avec le président Paul Biya au palais d’Etoudi.

Un dispositif militaire rassurant

La ville de Limbé dans le la région du Sud-Ouest abrite les matchs de la poule F. C’est une zone balnéaire et pétrolifère donc hautement sécurisée. Une sécurité qui est passée au double en cette période de Can. D’ailleurs, Chela, une habitante de Limbé nous fera savoir que les rues abondent plus de militaires que de supporters. A ceci, il faut ajouter la sécurité autour des joueurs et des délégations étrangères. Les entrainements, les ballades des joueurs se fait sous haute escorte par des militaires armés jusqu’aux dents. Les mêmes patrouilles mixte police, gendarmerie et militaire escortent les joueurs dans les stades de compétition.

Quelque velléité des cas d’insécurité relevés

Il faut souligner à la lumière du bon déroulement de la complétion que jusqu’ici, aucun problème majeur d’insécurité sur les joueurs ou sur les délégations étrangères n’a été relevé si oui juste de cas de petit banditisme à l’instar de l’agression récente à l’arme blanche de 3 journalistes Algérien au environ de 22h à Douala. Une situation qui a redoublé la vigilance des forces de maintien de l’ordre afin de contrecarrer à l’avenir de tels événements malheureux.

Il faut reconnaitre que malgré la situation sécuritaire pas reluisante dans certaines régions du pays, les pouvoirs publics et les forces de l’ordre sont mobilisés pour un déroulement imperturbable de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations en terre Camerounaise. Il n’y a selon ceux-ci, aucune raison de céder à la panique.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes