24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Fecafoot : Eto’o sur une corde raide

Porté à la tête de l’instance faîtière du football camerounais le 11 décembre 2021, le goleadors camerounais pourrait voir son mandat tourné court. Ceci à cause d’une correspondance de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du comité olympique et sportif du Cameroun.

La correspondance du TAS destiné à la Fecafoot arrive dans les bureau du nouvel exécutif de la Fédération Camerounaise de Football en pleine CAN, cette correspondance du 4 février 2022 fait suite à la sentence de cette même instance qui annulait l’élection de Seidou Mbombo Njoya, mais qui refusait de préciser que c’est l’AG de 2009 qui était légale et légitime pour la suite, une plainte de précision a été introduite par le camp Abdouramane. La Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du comité national olympique avait été ainsi saisie en premier aux fins de rétablir justement l’AG de 2009. Jugée incompétente par la Fecafoot, et absente de tous les débats, la CCA rendra une décision le 10 juin 2021 donnant raison au camp Abdouramane et rétablissant l’AG de 2009 comme seule instance légale et légitime. La Fecafoot va tout de même interjeter appel au TAS pour annulation de la décision prise par la CCA. Après l’assemblée générale qui à vu l’élection de Samuel Eto’o à la tête de la fecafoot, le nouvel homme fort de Tsinga tient un discours de conciliation, estimant qu’il devrait aller vers les insatisfaits de la Fédération pour rétablir une paix durable et définitive. Mais avant, il souhaitait que toutes les différentes requêtes qui avaient été introduites dans les différents tribunaux à l’encontre de la Fécafoot soient retirées par les principaux instigateurs.

Le camp opposé à Samuel estime que tous les gestes du nouveau président, n’étaient que du dilatoire en plus des gestes d’ingratitude. Malgré la mise à nu du dilatoire et de la décision de ne pas arrêter avec les procédures, le bureau de Samuel Eto’o va alors, non seulement avoir oublié de retirer sa propre plainte, mais également verser l’avance des frais de procédure au Tribunal Arbitral du Sport. L’instance va s’en rendre compte, mais il sera trop tard, les délais étant déjà clos. Elle va solliciter un délai supplémentaire pour pouvoir poursuivre l’action en appel que l’ancien exécutif avait introduite. Mais cela lui sera refusé dans la lettre du 4 février ci-après. La conséquence est que le TAS pourrait dans les prochaines semaines entériner la sentence de la CCA du 10 juin 2021 reconnaissant l’Assemblée Générale de 2009 comme seule AG légale. Le processus ayant conduit Eto’o à la tête de la Fecafoot sera purement et simplement annulé.

l’existence d’une AG légale et légitime, devrait donc éviter un quelconque comité de normalisation, mais plutôt un comité provisoire de gestion qui aura en principe un mandat de 2 ans renouvelable, en attendant que de nouveaux statuts soient adoptés et un nouvel exécutif élu.

Related Articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes