20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Journée mondiale de l’eau : Une célébration avec des robinets à sec au Cameroun

Le Cameroun et la communauté internationale célèbrent le 22 mars, la journée mondiale de l’eau. L’objectif est de constituer une base de connaissances scientifiques permettant aux pays de gérer leurs ressources en eau de manière durable. Malheureusement, ce souci de vulgariser cette denrée reste problématique au Cameroun.

Le jeune secrétaire général de la Ligue camerounaise des consommateurs, Manassé Adouéme Olaga, s’indignait déjà dans l’une de ses sorties en 2017 : « Le Cameroun est en train de violer le droit d’accès des populations à l’eau potable. En outre, le gouvernement est fermé dans le dialogue avec la société civile. Nous ne comprenons pas quelles sont les priorités pour la Cameroon Water utilities – société à capitaux publics qui gère le secteur de l’eau potable au Cameroun – d’effectuer les travaux de rénovation de ses équipements au centre-ville. Or, il y a plutôt urgence dans les nouveaux quartiers où les robinets sont à sec et les compteurs sans eau depuis plusieurs années. » Cette situation que dénonçait le secrétaire général de la Ligue camerounaise des consommateurs reste encore d’actualité. Les quartiers Damas, Nkolmessen, Messassi, Nsimeyong 3 à Yaoundé sont comptés parmi ces grands foyers de pénurie. Ici, les robinets ont perdu la fraîcheur du précieux liquide et sont mêmes en ruine car cela fait plusieurs années qu’aucune goutte d’eau n’a transité par là. Par conséquent, les populations sont obligées de trouver des palliatifs. Dans de nombreux quartiers, les populations font recours aux sources qu’ils aménagent et introduisent des tuyaux généralement appelées « Minsolé ». Il faut parfois parcourir plusieurs kilomètres et arrivée à 5h pour faire la queue avant d’espérer rentrer en possession de cette denrée rare. « C’est une situation préoccupante. Nous sommes exposés à toutes les maladies avec cette eau ». Déclare Nicole riveraine d’un « Minsolé » du quartier Damas.

Une exposition maximale aux maladies

Selon le Ministère de la Santé Publique du Cameroun (MINSANTE) et l’OMS, en 2019 le taux de mortalité causé par l’insalubrité de l’eau, aux déficiences du système d’assainissement et au manque d’hygiène est estimé à 45,2 décès pour 100 000 habitants. Les enfants sont les plus touchés par les maladies hydriques au Cameroun.

C’est le cas de la commune de Guider, dans la région du Nord où le déficit d’eau potable est à l’origine de 256 cas d’hospitalisation et de 14 décès enregistrés dans les formations sanitaires en 2020. Les enfants de moins de 5 ans représentent 65,23% des cas d’hospitalisation. Selon des chiffres avancés par le MINSANTE. Parmi ces maladies, on relève les cas de paludisme, de choléra, de fièvre typhoïde et bien d’autres.

Une situation qui ne devrait pourtant pas existée

Selon une étude menée en 2010 par Global Water Partnership (GWP), les besoins en eau au Cameroun ne représentaient que 4,14% des ressources en eau disponibles dans le pays. Car on y rencontre ici d’importantes réserves. D’après cette étude, la pluviométrie variait entre 561,1 mm et 9763,9 mm par an en fonction des régions. Or, la France connaît une pluviométrie variant entre 500 et 2000mm par an. En outre, le Cameroun comporte 5 grands bassins et 3 grands réservoirs souterrains. Pourtant, le rapport démontre une variabilité forte entre les régions.

                              chutes-de-nachtigal

Les bassins les plus importants semblent être situés au sud, là où la pluviométrie est la plus conséquente. De même, le rapport souligne une variabilité importante causée par une certaine sensibilité aux facteurs externes, notamment ceux du réchauffement climatique. Pour ces raisons, une gestion de l’eau attentive et durable est nécessaire afin de faire face aux besoins du pays et de ses habitants.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes