25.4 C
Yaoundé
mercredi, 12 juin 2024

Essais atomiques : La Russie paré pour une guerre mondiale

Le Président Poutine a assisté à l’entraînement des forces de dissuasion nucléaire russes le 26 octobre 2022 selon l’annonce faite ce jour par le Ministère de la Défense russe.

La Russie a testé une frappe nucléaire de masse en réponse à une attaque nucléaire ennemi, a déclaré le ministre russe de la Défense. Une information relayée par le Kremlin en de termes clairs : « Sous la direction du commandant suprême des forces armées, Vladimir Poutine, les forces de dissuasion stratégique terrestres, maritimes et aériennes ont mené un entraînement et des lancements pratiques de missiles balistiques et de croisière ont été effectués ». Tous les objectifs de ces essais de dissuasion nucléaire ont été entièrement atteints, tous les missiles ont frappé les cibles, confirmant ainsi ses caractéristiques, a précisé l’instance.

Des armes stratégiques

Cet arsenal nucléaire est constitué des missiles balistiques intercontinentaux thermonucléaires RS-24 Yars ainsi que des missiles mer-sol balistiques stratégiques Sineva qui ont été testés. Leur portée potentielle maximale se situe entre 11.000 et 12.000 kilomètres. Elles sont équipées de missiles à portée intercontinentale, de bombardiers stratégiques à longue portée, de sous-marins, de navires de surface et d’une aviation navale.

La Russie prépare-t-elle une guerre nucléaire ?

Au regard de ce qui précède la réponse positive est inéluctable. « La guerre russo-ukrainienne passe au stade de l’équilibre de la terreur. Chacun prévoit le pire et se met sur ses gardes. » Déclare un observateur. D’aucuns pensent que ces essais nucléaires sont en réalité un message fort que la Russie passe à ses ennemis. Il est clair à la lumière de cet exercice que la Russie n’hésitera pas à utiliser cette arme fatale en cas de menace. Poutine à mainte fois souligner dans ses discours que la Russie fera recours à tous les moyens en sa possession si besoin en était pour défendre l’intégrité de son territoire.

La puissance russe redoutée

Les pays ennemis de la Russie ont plusieurs fois soupçonné le pays de Poutine de vouloir utiliser l’arme atomique dans le cadre de son conflit avec l’Ukraine ce qui n’a pas été le cas jusqu’ici. Pourtant Poutine a clairement laissé entendre que ceci ne serait possible qu’en cas de légitime défense face à un pays égale ou plus fort.

Le danger de l’arme nucléaire

Le dernier bombardement nucléaire avait été fait par les Etats-Unis sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki. Cette cruauté atroce des Etats-Unis avait été perpétrée les 6 août et 9 août 1945 sur les villes d’Hiroshima (340 000 habitants) et de Nagasaki (195 000 habitants).
Le nombre de personnes tuées par ces explosions, la chaleur et la tempête de feu est difficile à déterminer. On estime cependant le nombre de décès entre 103 000 et 220 000 morts, sans compter les cas ultérieurs de cancers (plusieurs centaines) ou autres effets secondaires. D’ailleurs, les survivants des explosions, les hibakusha, sont devenus le symbole la lutte contre la guerre et les armes atomiques à travers le monde. Il est clair que connaissant les affres de cette arme pour l’avoir déjà utilisé, les Américains ont peur de cette menace dont la Russie semble en faire un jouet considérant son détenteur Poutine comme un inconscient. Pourtant Poutine maître de son propre jeu est resté lucide jusqu’ici et compte le demeurer tant qu’il n’est pas poussé à bout.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes