22.2 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Bombardement en Pologne attribué à la Russie : Une manœuvre médiatique qui risque déclencher un conflit à grande échelle

Associated Press a relaté le 15 novembre dernier que des missiles russes s’étaient écrasés en Pologne alors que la Russie venait d’effectuer des frappes en Ukraine avec des impacts considérables sur les installations électriques allant jusqu’en Pologne.

Cette dénonciation des médias polonais n’est pas anodine. Certains observateurs de la scène internationale parlent d’agenda caché. En effet, selon le Courrier de Lublin, un journal local, deux explosions auraient été entendues juste avant 16h avant l’arrivée des secours sur place, rapporte le correspondant à Varsovie, Martin Chabal. Des déclarations que rejette en bloc la diplomatie russe sur son compte Télégram tout en les qualifiant de « provocations ». Selon Moscou : « Les déclarations des médias polonais et des responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodów relève de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation. »

L’OTAN serait-elle en quête d’élément détonateur ?

Tout est allée comme sur des roulettes. On dirait que cet incident avait été souhaitée ou simplement créé pour prendre la revanche contre la Russie. On serait tenté de le croire au regard du tapage fait autour de cette scène invraisemblable. Car l’incident dénoncée une fois survenu, Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a très rapidement réuni un conseil de sécurité d’urgence, même s’il n’a pas évoqué directement l’incident de Przewodów qui est situé à une cinquantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. De son côté, le président polonais Andrzej Duda dit s’être entretenu ce même jour au téléphone avec le Président américain Joe Biden.

En effet, cet incident brandi aurait pour effet de mettre en activité les textes de protection des pays membres de l’OTAN. Car la Pologne est effectivement membre de l’OTAN et 10.000 militaires américains se trouvent sur son sol. Or, L’article 5 du traité de l’Alliance atlantique stipule que si un État membre est victime d’une attaque armée, les autres considéreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

Pour sa part, Le porte-parole du gouvernement ukrainien a pour l’instant seulement évoqué l’article 4 de l’Otan, qui permet aux États membres de porter une question à l’attention du Conseil de l’Atlantique Nord, afin de l’examiner avec les Alliés.

Tous ces manœuvres semblent dévoiler l’intention d’une union des forces de l’OTAN pour l’abatage de l’ourse russe

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes