24.7 C
Yaoundé
vendredi, 21 juin 2024

Bombardements en Pologne attribués à la Russie : Volodymyr Zelensky a eu « les jambes courtes »

Quelques minutes après la survenue d’une explosion de missiles en Pologne, le Président Ukrainien a tôt fait de pointer un doigt accusateur sur son ennemis la Russie. Une accusation qui s’est avérée invraisemblable.

« La terreur ne se limite pas à nos frontières nationales. Des missiles russes frappent la Pologne. […] C’est une attaque de missiles russes contre la sécurité collective ! C’est une escalade vraiment significative. Nous devons agir », déclarait alors le Président Zelenski. Comme un feu de paille, la nouvelle en quelques minutes a embrasé la scène internationale avec l’élément amplificateur de certains médias. La supercherie du Président ukrainien consistait à faire déclencher la solidarité de l’OTAN face à l’agression de son membre la Pologne, font savoir certains critiques. Ceci permettrait à coup sûr, pensait le concepteur, d’impliquer directement les membres de l’OTAN dans ce conflit et de provoquer une escalade du conflit.

Malheureusement, ce mensonge a été aussitôt éventré. Les Etats-Unis, la Pologne et l’OTAN ont plutôt tempéré cette accusation, en estimant plus probablement qu’il s’agisse d’un missile de système ukrainien de défense anti-aérien contrairement à ce qu’on avait laissé entendre.

Une manœuvre dénoncée par certains observateurs

« Cette séquence est la démonstration des procédés de communication de [Volodymyr] Zelensky. L’Ukraine ne tient que par sous perfusion militaire de l’OTAN et financière des contribuables européens. Encore une fois, il a voulu utiliser un prétexte pour nous entraîner dans la guerre mondiale », a souligné le député français du Rassemblement national Thierry Mariani sur sa page Tweeter.

Le président des Patriotes Florian Philippot pour sa part estime que Volodymyr Zelensky « a loupé son coup, à savoir la guerre mondiale », soulignant que même les Etats-Unis avaient dit que le missile venait d’Ukraine. « Attention aux mauvais coups à venir !», va-t-il mettre en garde.

Une situation bien évidente pour un pays exténué par une crise qui dure et qui le ronge mettant à mal ses populations. Les effets de la perfusion américaine n’ayant certainement pas encore produit les effets escomptés face à une Russie qui ne lâche pas prise, la multiplication de ces manœuvres pourrait selon les auteurs, apporter un soulagement en détournant l’attention de l’adversaire. Malheureusement, la Russie ne semble pas se prêter au jeu encore moins les Etats-Unis qui voudraient rester légalistes. L’une des issues possibles reste la voix du dialogue afin de mettre fin à ce conflit.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes