21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Assassinat de Martinez ZOGO : La sollicitude exprimée du Chef de l’Etat.

Dans un communiqué signé ce 02 février 2023 par le ministre d’Etat Secrétaire Général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, l’on apprend un peu plus sur l’enquête ouverte sur l’assassinat du chef de chaine de la radio Amplitude Fm mais aussi la condamnation ferme par le Président Paul BIYA, de cet acte crapuleux et inhumain.

Six paragraphes ont suffi au Ministre d’Etat Secrétaire général de la présidence de la République pour à la fois situer l’opinion nationale sur le niveau d’avancement de l’enquête instruite par le Chef de l’Etat et confiée à une commission mixte gendarmerie-police afin de faire toute la lumière sur l’assassinat du journaliste Arsène Salomon Mbani Zogo alias Martinez Zogo et aussi traduire le sentiment profond du Président de la République.
S’agissant du niveau d’avancement de l’enquête, aucun nom n’est donné, mais le communiqué précise dans le deuxième paragraphe que « Les investigations menées dans ce cadre ont permis à ce jour l’arrestation de plusieurs personnes dont l’implication à ce crime odieux est fortement suspectée. D’autres restent recherchées ». comme pour satisfaire la volonté d’un peuple en attente de justice et assoiffé de la vérité, le communiqué du Secrétaire Général de la présidence de la République précise que les auditions en cours et les procédures judiciaires qui s’en suivront permettront de circonscrire le degré d’implication des uns et des autres et d’établir l’identité de toutes les personnes mêlées à un titre ou à un autre à l’assassinat de Martinez Zogo. Des déclarations qui viennent un tant soit peu conforter les informations relayées depuis peu dans la presse et les réseaux sociaux et faisant état de ce que quelques personnalités et responsables de la sécurité nationale seraient entendus au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED), certains mis en garde à vue et d’autres en fuite. Des noms circulent, mais le communiqué de la présidence de la République reste muet à ce sujet en attendant certainement l’aboutissement des enquêtes.

                    Paul BIYA (à gauche) et Martinez ZOGO (à droite)

S’agissant de la sollicitude du Chef de l’Etat, le communiqué relais l’hommage appuyé du Président de la République à Martinez Zogo tout comme il réaffirme son soutien à toute la Presse camerounaise. Il réitère à la famille du défunt « ses condoléances les plus attristées » et l’assure de la compassion de la Nation toute entière.
Depuis l’assassinat odieux et crapuleux de Martinez Zogo et la découverte de son corps le 22 Janvier 2023, les journalistes camerounais demandent au gouvernement plus de sécurité et de justice car ils se disent être la proie de certains hommes aux bras longs et décidés à faire taire toute voix susceptible de mettre à nu leurs magouilles et actions mafieuses, comme le faisait Martinez Zogo.
Dans ce communiqué, le Chef de l’Etat réaffirme « Sa détermination à continuer, avec le gouvernement, ainsi que les camerounaises et les camerounais de bonne volonté, son combat en faveur de la démocratie, des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et du progrès. »
Espérons simplement que ces paroles ‘’ rassurantes ‘’ du Chef de l’Etat ragaillardissent une profession qui en a vraiment besoin et que justice puisse véritablement être rendue à Martinez Zogo et par là à toute la presse.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes