21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Grand prix international de douala : une septième édition sous le signe des performances.

Depuis la création de ce grand prix elle ne cesse de gagner en notoriété, et chaque année des athlètes du Cameroun et du monde frissonnent à l’idée de participer à cette compétition. Cette année encore l’instance faitière de la mère des disciplines n’à ménager aucun effort pour offrir une compétition de qualité bien que quelques soucis aient emmaillé ce grand rendez-vous athlétique au pays de Françoise Mbango.

Un grand rendez-vous sportif.

Organisée pour la deuxième fois consécutive dans l’antre du stade de la réunification de Douala, des athlètes du continent et d’ailleurs invité ont offert un spectacle inédit aux curieux et autres spectateurs massé dans les gradins. Les athlètes camerounais ont tenu leurs rangs et ont porté le Cameroun au sommet, c’est l’exemple d’Emmanuel Eseme vainqueur de l’épreuve reine le 100m et second sur le demi-tour de piste. Chez les dames, impossible pour les camerounaises de rivaliser avec la puissance de la gambienne Gina Bass qui achève le 100m en 11s 00 suivis de Touré Madina du Burkina Faso et Ndé Maria Thomson du Nigeria. Ce qui fut le même classement au 200m. La pensionnaire du centre international de Dakar Linda Angounou n’a eu aucune contestation et s’empare de l’or en 57s8 au 400m haies bien loin devant Sibira Sita du Burkina et Mafogan Adele du Cameroun. Au tour de piste, le favori de la course Tenpdap Sidick s’est fait surprendre par le français Gilles Biron qui traverse la ligne en 46.3. Dans les concours le Cameroun ne s’en sort pas très mal avec des performances acceptable ; Yinra se classe deuxième au saut en longueur avec un saut à 7m48 derrière le sénégalais Faye Amah avec un saut mesuré à 7m72. La médaillé de bronze du dernier championnat d’Afrique a du se résigner à une deuxième place, derrière la sénégalaise Sally Sarr et Michelle Fokam complète ce trio victorieux.

Le pari gagné de l’organisation.

Le Cameroun à travers cette compétition a encore montré sa capacité a organisé des grands rendez-vous sportif sur son sol. A un peu plus d’un an du championnat d’Afrique D’athlétisme qui se tiendra au pays d’Emmanuel Eseme, l’instance faitière de l’athlétisme incarné par son président démontre à suffisance les capacités du Cameroun à honorer ce genre de rendez-vous. Essai réussie bien que la chronométrie n’ait joué des vilains tours a cette compétition. Une septième édition qui rentre ainsi en gare, avec l’intime conviction de faire mieux à la prochaine édition tant sur le plan de l’organisation que sur la préparation des athlètes camerounais.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes