21.6 C
Yaoundé
dimanche, 16 juin 2024

Ligue 1 : Paris perd son choc contre Lyon

Le PSG a encore enregistré une défaite au Parc, des Parisiens moribonds à l’image d’un Kylian Mbappé pas inspiré et un Messi transparent durant toute la rencontre. Paris s’incline pour la deuxième fois consécutive au parc, après la défaite face à Rennes avant la trêve internationale, les Parisiens ont repris leurs tares là où ils les avaient laissées. 

Le PSG perd pied

Cette fois, le onzième titre en Ligue 1 est bel et bien en danger. Dominé par Rennes (2-0) juste avant la pause internationale, le PSG a encore étalé toutes ses faiblesses du moment. Lens (2e) et Marseille (3e) ne sont qu’à six longueurs, qui ne paraissent plus insurmontables tant Paris joue mal. Lors des deux prochaines journées, le leader se rend à Nice, invaincu depuis le 2 janvier, puis recevra les Sang et Or pour un match qui pourrait avoir la première place en jeu si l’équipe de Christophe Galtier continue de s’enfoncer.

Les éliminations en Coupe de France contre Marseille et en Ligue des champions face au Bayern Munich n’ont pas été digérées, visiblement. L’entraîneur doit trouver des solutions s’il veut être encore sur le banc la saison prochaine, comme il s’y voit. Mais il ne parvient pas à résoudre le problème de cette fin de championnat au ralenti. Paris a notamment fait preuve de beaucoup de fébrilité en défense. Le jeune El Chadaille Bitshiabu (17 ans) a perdu trop de ballons et même Danilo Pereira, d’ordinaire très sûr, en a laissé échapper plusieurs.

Messi sifflé

Sur le but lyonnais, signé Bradley Barcola à la (56′), la faute est à l’arrière-garde parisienne complètement figée, à l’image de son capitaine, Marquinhos. Dans les cages, Gianluigi Donnarumma a entretenu les doutes sur son compte en provoquant un penalty sur Alexandre Lacazette après avoir mal contrôlé un ballon. Heureusement pour le gardien italien, la seule sanction a été un carton jaune : le capitaine lyonnais a frappé sur le poteau le penalty (39′). L’OL peut s’en vouloir, sur cette action une glissade a empêché Barcola, en excellente position, de frapper. Ensuite, Donnarumma a empêché Lyon de faire le break (67, 70), mais c’est avant qu’il fallait être décisif. Cette fois, la solution n’est pas venue de Kylian Mbappé, pas dans un bon soir, hormis quelques éclairs. Pas de but en toute fin de match comme contre Strasbourg ou Brest.

Elle n’est pas non plus venue de Messi, transparent et plusieurs fois sifflé par le Parc des Princes. Son nom a été hué une heure avant le coup d’envoi, comme quoi le génie argentin vit des heures sombres dans la capitale parisienne.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes