22.2 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Médias: Le CNC s’insurge contre la promotion de l’homosexualité par les médias étrangers

L’organe en charge de la régulation dans le secteur des médias au Cameroun l’a fait savoir lundi dernier à travers un communiqué signé par son président Joe CHEBONGKENG KALABUBSE en demandant au distributeur Canal+ de retirer ces programmes sans délai.

C’est une sortie qui était attendue depuis quelques mois par la société camerounaise consommatrice des produits télévisuels que nous offrent chaque jour les chaînes étrangères. Le conseil national de la communication du Cameroun ( CNC) a clairement donné sa position lundi dernier à Yaoundé sur ce qui mérite d’être appelé ‘‘ tentative de corruption des mœurs et promotions des pratiques homosexuels ”  par les chaînes de télévision étrangères.

Il fallait tirer la sonnette d’alarme, il fallait rappeler aux auteurs de ces ‘‘ crimes ” envers la jeunesse à son plus bas âge, qu’au Cameroun ça ne passe pas. À toutes ces chaînes étrangères qui veulent imposer leur idéologie nauséeuse dans une société africaine jalouse de son intimité et de son éthique, il faut arrêter ça. Vouloir passer par les enfants à travers les dessins animés pour promouvoir l’homosexualité, on dira en bon africains qu’en ramassant le cailloux l’oiseau à vu.

Canal + family, Disney Channel, Nikoledeon, Télétoon, TF1 ou encore France 5 sont des chaînes étrangères à interdire de diffusion en Afrique et au Cameroun à l’immédiat car leurs dessins animés prisés par les tous petits montrent à nos enfants que l’homosexualité est une bonne chose, un enfant qui peut avoir deux parents de même sexe, une fille qui peut déclarer son amour à une autre fille et l’embrasser à la bouche, les intentions sont claires et dévoilées.

Si le conseil national de la communication demande et je cite << aux promoteurs des chaînes diffusant au Cameroun des programmes laissant apparaître des scènes d’homosexualité, préjudiciables au bon ordre social, à fortiori à l’enfance et à la jeunesse, de retirer sans délai ces programmes qui violent la loi, les bonnes mœurs et les coutumes de notre pays, sous peine, le cas échéant, de la suspension pure et simple des médias concernés>> fin de citation, l’instance de régulation du secteur des médias que dirige Joseph Chebonkeng Kalabubse est attendu au pied du mur car il n’est plus question de rester sur les discours lorsque la jeunesse et l’enfance en particulier sont corrompus et tirées vers la dérive. Il y a vraiment urgence surtout en ces temps de vacances où les enfants passent la majeure de leur temps devant le petit écran. Vigilance

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes