20.3 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

MMA : Premier projects Arena & Academy, l’académie de l’avenir du MMA en Afrique

Le champion du monde du MMA Francis Ngannou a inauguré il y’a peu son centre d’excellence et de pratique du MMA au Cameroun. Grace à ce centre le nouveau pensionnaire de la PFL entend développer et promouvoir les sports de Combat au Cameroun et en Afrique.

Un constat triste et alarmant.

Le Cameroun est une véritable terre de sport de combat, pour preuve la première médaille olympique du Cameroun est gagné par un boxeur, le Cameroun a brillé à travers le monde grâce aux points de ses fils, à l’instar de Hissa Hamza, carlos Takam, Cedric Mdoumbé, Seidou Njimoluh, Vanessa Mballa et bien d’autres. Même si certains de ces combattants ont décidé de combattre pour d’autres drapeaux, le Cameroun coule dans leurs veines. De nos jours les sports de combat qui fut à l’aube de l’indépendance du Cameroun, le plus populaire, aujourd’hui ils font partis des plus abandonnés à la fois par les pouvoir publics que par le mouvement sportif camerounais. Si la gloire de Ngannou est célébrée par tous, le constat qui se dégage est triste et alarmant. Parmi les infrastructures sportives construites l’on déplore l’absence de ceux réservées au MMA et plus encore au sport de combat. Comment en est-on-t arrivé à ce stade ? Qu’est ce qui peut expliquer la décrépitude des infrastructures qui ont jadis porté les aspirations d’une jeunesse qui ne rêvait que de combattre. Peu de gymnases existent sur le triangle national et ceux existant sont le plus souvent l’œuvre des initiatives privées, et très peu de l’Etat du Cameroun qui continue de se gargariser des victoires des camerounais qui triment dans les quartiers à coup de lettre de félicitations et de vile promesse.

Un centre qui tombe à point.

Les chansons à la gloire du natif de Batié sont légions et sont chantées à travers le monde, pourtant, humilité, familiarité, partage collent à la peau du champion du monde. Tant il régale dans l’octogone ou la cage tant il partage le sourire avec ses concitoyens les fruits de son labeur et son experience. Après son centre dans son Bâtie natal, cette fois ci Ngannou inaugure le Premier Project Arena and Academy pour permettre à la jeunesse camerounaise et africaine d’avoir un lieu d’apprentissage de combat, et surtout de retrouvaille. Née d’une vision futuriste dans un environnement ou se type d’académie se compte sur le bout des doigts d’une main, la jeunesse camerounaise pourra en profiter pleinement. Construis dans la capitale économique de la sous-région, elle sera la plaque tourmente du développement des sports de combats en Afrique centrale et d’ailleurs car plusieurs autres pays comme le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Togo enverrons des jeunes pour qu’ils soient initié au MMA. Une académie qui porte le développement du MMA en Afrique et un surtout un lieu culte pour tous les amateurs de ce sport.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes