21.7 C
Yaoundé
samedi, 22 juin 2024

Sénateur Laurent Nkodo : La honte aux chiens.

Le sénateur de la région du Centre nommé par Paul Biya depuis 2013 brille depuis plus de 24h par deux correspondances écrites par lui et qui traduisent sa mendicité envers le Président du Sénat Marcel Niat Njifenji. Il veut continuer à payer la scolarité de ses enfants établis à l’étranger.

Le Cameroun est certainement devenu et peut-être même depuis longtemps, le pays où la gabégie et l’affairisme de nos dirigeants constituent le pain quotidien pour plus de 26 millions de pauvres camerounais. Un jour un scandale peut bien être le titre d’un film à succès made in 237 car au Cameroun des scandales venant de ceux censés gérer le pays pleuvent comme des délestages en saison de pluies.

Depuis 24h, la toile est secouée et le peuple camerounais avec par cette correspondance qui aurait été écrite par le sénateur Laurent Nkodo et adressée au président du Sénat Marcel Niay Njifenji. Dans cette correspondance datée du 16 mai dernier, le sénateur quémande et c’est le moins qu’on puisse dire de l’aumône auprès du président du Sénat et ce surtout qu’il a perdu le poste de vice de la chambre haute du parlement :<< Mon départ inattendu et subit au poste de vice président du Sénat a chamboulé tous mes plans, qu’il s’agisse du financement et de la gestion de la scolarité de mes enfants, du quotidien de ma famille et de mes interventions politiques sur le terrain (…) C’est ainsi que je m’étais engagé à inscrire mes enfants dans des formations scolaires à l’étranger avec un parcours académique sélectif, qui offrent beaucoup de chances pour l’emploi… >> peut-on sur le document.


Trois semaines plutard, le même sénateur se saisit une nouvelle fois de sa plume pour dire merci à son bienfaiteur. Comme quoi ses prières mieux ses pleures ont trouvé mouchoir à essuyer. Le 7 Juin, Laurent Nkodo adresse une correspondance de remerciement au Président du Sénat : << …En réaction, vous venez d’ordonner le payement de mes primes liées à mon ancienne fonction de vice président du sénat d’un montant de 12 millions de Francs CFA… Par ce geste magnanime et paternel, vous avez sauvé la scolarité 2023 de mon fils, aussi vous m’avez épargné un AVC >>. Précise le sénateur.


Le président du Sénat peut donc dormir tranquille et certainement espérer bénéficier de plusieurs années de vie encore car il vient d’épargner un AVC à un digne fils du pays. On dira bravo.
L’on retient au moins et avec le sénateur, représentant des collectivités territoriales décentralisées, que pour garantir les chances de l’emploi à vos enfants, il faut les inscrire dans des écoles à l’étranger.

                                        Marcel Niat Njifenji
                                       Président du Sénat

Rappelons simplement que Laurent Nkodo fait partir des hauts fonctionnaires de l’administration Camerounaise, Chef du service provincial des impôts à Douala pendant près de 10 ans, ancien directeur des grandes entreprises, pendant 5 ans, ancien directeur général des impôts pendant 5 ans et sénateur depuis 2013, nommé par Paul Biya, président de la République. Voilà celui qui manque de quoi nourrir sa famille et payer la scolarité de son fils au point d’écrire au président du sénat. De qui se moque-t-on?

C’est le Cameroun et c’est notre pays.

Related Articles

1 COMMENTAIRE

  1. Belletics I mean politics of the stomach in action. Is he serious! This is an insult to us the poor masses. Shame😮😮😮😮😮shame

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes