20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

Ultimatum au Niger : Le coup foiré de Bola Tinubu.

Le président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) n’a pas tenu sa promesse annoncée à grande pompes d’une intervention militaire au Niger si Bazoum n’est pas réhabilité dans ses droits avant le 07 Août 2023.

La nuit a été longue oui très longue au Niger ce 06 Août 2023. Tout un peuple, tout un continent attendait avec impatience le déploiement de la force sous régionale tant annoncée au Niger par la CEDEAO. En effet, le 30 Juillet dernier, au sortir du sommet extraordinaire des Chefs d’Etats de la CEDEAO et de L’UEMOA convoqué en urgence par le fraîchement président de l’organisation Bola Tinubu à l’effet de tabler sur la situation politique au Niger, on nous faisait comprendre qu’un ultimatum avait été donné au putschistes nigériens leur demandant de réhabiliter dans ses droits le président Mohamed Bazoum au plutard le 6 Août 2023 faute de quoi une intervention militaire sera lancée sur le sol nigérien.

                       Soutiens de la junte au stade Seyni Kountché

Depuis ce 06 Août 2023 à 23h59, cet ultimatum est arrivé à expiration sans pour autant observer un changement de la situation au pays de Seyni Kountché n’ait évolué. Mohamed Bazoum est toujours maintenu en résidence surveillée et la junte militaire au pouvoir depuis le 26 Juillet 2023 mène toujours la politique du pays.

Un échec cuisant pour la CEDEAO

Même si l’on annonce la tenue d’un nouveau sommet extraordinaire des Chefs d’Etats de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest ce jeudi à Abuja pour explorer de nouvelles sanctions et une voie d’attaque au Niger, le non respect de l’ultimatum de la CEDEAO par le pouvoir militaire nigérien, est incontestablement un échec, un gros échec pour l’organisation sous régionale et en particulier pour le président nigérian Bola Tinubu. Le président en exercice de la CEDEAO est décidé par tous les moyens à intervenir militairement au Niger, lui qui n’a aucune expérience sur la diplomatie internationale et qui est le dernier né des dirigeants des pays de la sous région.

         Bola Ahmed Tinubu, Président en exercice de la CEDEAO

L’entêtement de la CEDEAO et surtout des pays tels que le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Sénégal à envoyer des troupes au Niger pour déloger les militaires en place risque avoir des conséquences à long terme sur la coopération future entre le Niger et ces quatre pays car, et il faut le reconnaître, il n’y aura aucun changement à la situation actuelle, le Niger deviendra comme le Mali, le Burkina Faso et la Guinée.
L’acharnement de ces quatre pays à intervenir au Niger apparaît clairement comme la pression d’une main étrangère qui veut voir à tous prix la junte nigérienne être renversée. Tous les doigts sont pointés vers la France au regard des relations entre le Président français et les présidents de ces différents pays.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes