20.3 C
Yaoundé
dimanche, 23 juin 2024

15è Sommet des BRICS : L’ Afrique au centre des échanges

La ville de Johannesburg en Afrique du Sud accueille dès ce 22 et jusqu’au 24 Août prochain le 15è sommet des BRICS, une première sur le sol africain dans un contexte marqué par des tensions dans les relations entre certains pays africains et l’Occident.

Au rang des leaders mondiaux attendus ou déjà présents sur le sol Sud Africain, figurent le président chinois Xi Jinping, le président brésilien Lula Da Silva et le premier ministre indien Narendra Modi. Le président russe Vladimir Poutine, absent du sommet suite au mandat d’arrêt international lancé contre lui par la cour pénale internationale, sera représenté par son ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov. Côté africain, on annonce la présence à ce sommet de plus de 30 Chefs d’Etats et de gouvernements venus pour certains comme observateurs et pour d’autres solliciter l’adhésion au sein de cette organisation des pays émergents. En effet et selon le président sud-africain Africain Cyrille Ramaphosa, pas moins de 30 pays africains, asiatiques et arabes frappent aux portes des BRICS, et l’examen de ces candidatures sera l’une des articulations clé de ce sommet.

Une autre fenêtre pour l’Afrique.

Luis Ignacio Lula Da Silva,
                                Président du Brésil

Après le sommet Russie Afrique organisé à Saint Pétersbourg le mois dernier et qui a connu une réussite certaine sur les plans diplomatique et économique, le sommet des BRICS ( Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se présente incontestablement comme un autre rendez-vous, mieux une opportunité pour le continent de se positionner comme cette belle dame tant convoitée dans un contexte de changement de paradigme et de redistribution des cartes sur l’échiquier mondial. Le thème retenu pour ce sommet des BRICS traduit l’intérêt porté sur le continent : << Les BRICS et l’Afrique : un partenariat pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif >>. Il apparaît clairement qu’il s’agit pour les cinq de conquérir l’Afrique dans un contrat gagnant-gagnant, mieux oui beaucoup mieux que les contrats de dupe qui existent entre les organisations occidentales et le continent. Regrouper les pays du Sud pour établir un nouvel ordre mondial pour en finir avec l’hégémonie des pays du Nord et la suprématie du dollar.

BRICS Un mur solide qui fait peur à l’occident.

Vladimir Poutine et Cyrille Ramaphosa

Avec une population évaluée à 45% de la population mondiale, une économie prospère bien que dite émergente, pilotée par la deuxième puissance économique mondiale, la Chine, les BRICS représentent aux yeux du reste du monde en l’occurrence l’occident et les Etats Unis, une véritable menace à leur hégémonie et à leur statut de gendarmes du monde. Avec la naissance du sentiment anti français dans certains pays africains, la montée de la Russie et de la Chine en Afrique, le groupe des cinq dispose des atouts valables et convaincants pour être les mettre de jeux dans cette guerre de repositionnement et de leadership. C’est à l’Afrique de savoir saisir la ball au bon et surtout à savoir en tirer profit.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

La CREME HEBDO Would you like to receive notifications on latest updates ? No Yes